International
URL courte
10506
S'abonner

"Pourquoi ne luttons-nous pas pour notre indépendance?", a demandé Steffen Vogel, député du parlement bavarois sur son compte Facebook.

De plus en plus souvent, les deux partis allemands, soit l‘Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) et l’Union chrétienne-sociale de Bavière (CSU), se trouvent en conflit dans leur approches envers la politique migratoire allemande. Le chef du CSU, Horst Seehofer, avait même menacé d'une plainte constitutionnelle à Berlin.

Actuellement, le député Steffen Vogel exige des actions plus radicales. "La Bavière devrait réfléchir à son indépendance", écrit-il sur son compte Facebook. Le député est irrité par les états allemands qui critiquent la Bavière mais prennent avec plaisir des milliards du budget alloué aux états.

"Pourquoi n’aspirons-nous pas à notre indépendance comme les Ecossais? Les choses iraient mieux ainsi", a écrit le député en mettant un émoticône clignotant. Reste maintenant à savoir si d’autres membres du parti prendront cette déclaration au sérieux.

Lire aussi:

Grèce: Les frondeurs de Syriza créent un parti indépendant
Donbass: les indépendantistes passent à l'offensive sur toute la ligne (Kiev)
Indépendantisme: Madrid pourrait suspendre l'autonomie de la Catalogne
Réfugiés: le PM de la Bavière menace d'agir indépendamment de Berlin
Le premier ministre de la Bavière prêt à dialoguer avec la Russie
G7: la Bavière s'amuse
G7: Obama arrive en Bavière
Tags:
indépendance, Bavière, Berlin, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook