International
URL courte
17305
S'abonner

Les services de renseignement extérieur allemands (BND) auraient espionné Laurent Fabius et le chef de la mission de l'UE en Turquie à la demande des services de renseignement américains.

Depuis plusieurs mois, la presse allemande abonde de révélations sur les pratiques du Bundesnachrichtendienst (BND), les services de renseignement extérieur allemands, qui ont espionné au profit de la NSA américaine, annonce le journal allemand Donaukurier. Ils ont notamment intercepté des responsables du ministère des Affaires étrangères français, du palais présidentiel de l’Elysée et de la Commission européenne.

Cette fois-ci, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a été mis sur écoute depuis 2012. Bien que la constitution allemande interdise l'espionnage des citoyens allemands, le diplomate allemand Hansjörg Haber, chef de la mission de l'UE en Turquie, a également été écouté par le BND.

D'autres victimes du renseignement allemand seraient la Cour internationale de justice de la Haye, l’Unicef, l’organisation mondiale de la santé (OMS), le FBI, la radio financée par les Etats-Unis Voice of America ainsi que de nombreuses d’entreprises européennes et américaines, dont l’entreprise d’armement américaine Lockheed.

Le mois dernier, le ministre allemand de la Justice Heiko Maas a exigé un contrôle plus strict du BND après des révélations de nombreuses mises sur écoute d'ambassades de pays alliés sans l'autorisation expresse du gouvernement, ce qui a terni la réputation de la chancelière allemande Angela Merkel qui, quant à elle, n'avait pas apprécié d'être écoutée par son allié américain.

En juillet, la commission du Bundestag a adressé un ultimatum au gouvernement allemand: soit ce dernier fournit la liste des personnes faisant l'objet de la surveillance illégale pratiquée à la demande de la NSA, soit les pouvoirs du BND seront sensiblement réduits.

Rappelons que selon un document de WikiLeaks sur les activités de la NSA en Europe, publié le 21 juillet, l'Agence nationale de sécurité américaine avait espionné le ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier et certains diplomates allemands. Berlin avait alors demandé à Washington de lui fournir des explications.

Le document atteste que la NSA a également procédé aux écoutes téléphoniques de trois chanceliers allemands: Angela Merkel, Gerhard Schröder et Helmut Kohl.


Lire aussi:

Près de 8.000 nouveaux cas de Covid-19 et 499 décès en France en une journée
Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
Tags:
écoutes téléphoniques, espionnage, Service fédéral de renseignement extérieur allemand (BND), FBI, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), OMS, Hansjörg Haber, Heiko Maas, Laurent Fabius, Angela Merkel, Washington, Berlin, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook