International
URL courte
Crise migratoire (789)
4174
S'abonner

L’Allemagne est revenue aux principes de l’accord de Dublin qui permet aux autorités européennes de faire revenir les migrants dans le pays transitoire à travers lequel ils ont rejoint leur pays de destination. Une telle décision est vivement saluée par la ministre autrichienne des Affaires intérieures, annonce l’édition Spiegel.

Selon la déclaration du ministère allemand des Affaires intérieures, les principes de l'accord de Dublin devront désormais être appliqués aux réfugiés d'origine syrienne. La ministre autrichienne Johanna Mikl-Leitner a salué cette nouvelle de Berlin. Selon elle, il s'agit d'une décision qui était très attendue ces dernières semaines.

Mme Mikl-Leitner est persuadée que cette décision reflète un changement politique important dans la séquence actuelle. Selon elle, il est également nécessaire d'informer immédiatement l'ensemble de la communauté internationale afin d'en maximiser l'impact. La ministre estime que c'est justement la suspension de l'accord de Dublin qui a considérablement aggravé la situation avec les migrants en Europe.

Mme Mikl-Leitner s'est déjà prononcée plusieurs fois sur la crise migratoire européenne. Elle demande le renforcement des contrôles aux frontières européennes et juge nécessaire une protection croissante aux frontières de l'Europe. Une position qui reçoit le feu de la critique.

L'accord de Dublin, qui oblige les réfugiés à demander l'asile sur le territoire du pays transitoire et non celui de leur destination finale, a été suspendu par le gouvernement allemand envers les migrants syriens, en août dernier.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

La Finlande s'apprête à héberger des réfugiés dans des tentes
Face aux migrants, la Slovénie érige des "obstacles techniques" à sa frontière
Les réfugiés coûtent 21 mds d'euros à l'Allemagne
Des tracts pour dissuader les migrants de se rendre en Suède
Tags:
crise migratoire, migrants, réfugiés, Johanna Mikl-Leitner, Autriche, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook