Ecoutez Radio Sputnik
    Clôture de fil barbelé

    La Suède rétablit le contrôle à ses frontières

    © AFP 2019 Attila Kisbenedek
    International
    URL courte
    Crise migratoire (789)
    10314
    S'abonner

    La mesure sera valable jusqu'au 21 novembre.

    Le gouvernement suédois rétablira le contrôle frontalier vendredi à 11 h GMT. Selon le ministre suédois de l'Intérieur Anders Ygeman, la mesure sera valable jusqu'au 21 novembre.

    "Selon l'avis de la police, ces derniers temps la situation (avec les migrants, ndlr) représente une menace à la loi et à l'ordre", a souligné le ministre, tout en ajoutant que les Etats voisins avaient déjà été informés de cette décision.

    "Nous nous retrouvons dans une situation où nous ne sommes plus en mesure d'accorder le toit aux réfugiés", a expliqué le directeur des opérations au Département suédois de migration Mikael Ribbenvik. Selon lui, l'objectif de l'introduction du contrôle frontalier serait justement d'assurer "plus d'ordre dans le système
    de l'accueil des réfugiés".

    La décision officielle sera prise lors d'une réunion gouvernementale qui se tiendra vendredi. Si nécessaire, le contrôle pourra être prolongé de 20 jours de plus. Les passagers des ferrys en provenance de la Finlande, de l'Allemagne et du Danemark seront contrôlés également.

    Selon le pronostic du Département, rendu public le 22 octobre, la Suède, dont la population totalise près de 9,8 millions de personnes, pourrait accueillir 360.000 migrants en 2015-2016. Il s'agit donc du taux par habitant le plus élevé parmi les pays membres de l'UE.

    L'afflux massif de migrants vers l'UE divise les pays européens. Les dirigeants des pays membres n'arrivent pas à gérer les flux migratoires en provenance des pays déchirés par les conflits armés. Selon certaines sources, plus d'un million de migrants ont rejoint le territoire européen depuis le début de l'année 2015. Certains pays sont allés jusqu'à réintroduire les contrôles frontaliers afin d'endiguer les flux interminables de réfugiés, remettant ainsi en cause les accords Schengen.

     

    Dossier:
    Crise migratoire (789)

    Lire aussi:

    Migrants: le retour à l’accord de Dublin, une solution à la crise?
    L'UE a accueilli 1,2 M de migrants clandestins en 2015
    Face aux migrants, la Slovénie érige des "obstacles techniques" à sa frontière
    Tags:
    contrôles, crise migratoire, politique, migrants, frontière, Union européenne (UE), Suède, Stockholm, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik