Ecoutez Radio Sputnik
    kurdes irakiens gardent une position derrière des sacs de sable,Sinjar

    Les Kurdes irakiens veulent débarrasser Sinjar de l'EI

    © AFP 2019 Safin Hamed
    International
    URL courte
    Aggravation de la situation en Irak (188)
    32551

    Les forces kurdes irakiennes ont entamé une offensive de grande envergure contre l'Etat islamique afin de libérer la ville irakienne de Sinjar des terroristes, jeudi 12 novembre, a rapporté la chaîne Al Arabiya.

    Depuis plus d'un an, les islamistes se sont emparés de Sinjar (nord-ouest de l'Irak, ndlr). Cette ville représente une voie d'approvisionnement stratégique pour les terroristes entre leur fief syrien de Raqqa et la ville de Mossoul, où se concentre le pouvoir djihadiste en Irak.

    Le but de l'opération des combattants peshmerga (terme officiel du gouvernement régional du Kurdistan pour qualifier les forces armées du Kurdistan irakien), baptisée "Free Sinjar", est donc d'arriver à couper toute circulation de matériel et d'hommes entre Mossoul et Raqqa.  

    "L'attaque a commencé à 7 heures du matin, et les combattants peshmergas ont avancé sur plusieurs axes pour libérer le centre du district de Sinjar", a déclaré le général Ezzedine Saadoun à l'AFP.

    Environ 7.500 militaires kurdes participeraient à l'opération destinée à reprendre Sinjar et à établir une zone tampon pour protéger Sinjar et ses habitants des tirs d'artillerie, a indiqué le conseil de sécurité de la région autonome du Kurdistan.

    Edward Snowden
    © REUTERS / Glenn Greenwald/Laura Poitras/Courtesy of the Guardian/Handout via Reuter
    Depuis août 2014, Sinjar est occupée par les combattants du groupe terroriste Etat islamique. 

    En 2014, le groupe djihadiste Etat islamique a commencé à intensifier son activité dans la région du Proche-Orient en cherchant à créer un califat sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Selon les données de la CIA, près de 30.000 personnes venant de près de 80 pays du monde combattent actuellement dans les rangs de l'EI.


    Dossier:
    Aggravation de la situation en Irak (188)

    Lire aussi:

    La coalition US aurait fait 600 morts civils en Irak et Syrie
    Fillon: "libéré" par les USA, l'Irak applaudit la Russie
    L'armée canadienne impliquée dans la mort de civils en Irak?
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    terrorisme, djihadisme, Kurdes, Etat islamique, mont Sinjar, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik