International
URL courte
46427
S'abonner

571 ressortissants français combattent dans les rangs des djihadistes opérant en Irak et en Syrie, selon le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Dans une interview accordée au journal Libération, M.Cazeneuve a fait savoir que 141 islamistes en provenance de la France avaient été éliminés sur le territoire de ces deux pays.

Sur les 571 djihadistes français toujours actifs, on décompte 197 femmes et 85 mineurs, a précisé le ministre. D'après lui, les extrémistes qui reviennent en France après avoir pris part aux combats en Irak et en Syrie présentent une menace des plus graves pour la sécurité nationale.

"Les individus les plus dangereux sont ceux qui ont assisté à des combats et à des exactions au sein des groupes terroristes. Ils sortent de ces crimes psychologiquement détruits, sans aucune inhibition et conditionnés en vue de commettre des attentats", a déclaré M.Cazeneuve.

Une vitre brisée par une balle
© REUTERS / Jacky Naegelen
Il rappelle que la France s'est dotée de "nouveaux leviers" avec les lois antiterroristes de 2012 et de 2014. Depuis le début de cette année, 199 personnes soupçonnées de liens avec les terroristes ont été interdites de sortie du territoire français, indique-t-il.

"La question des retours est bien entendu tout aussi cruciale: 245 personnes qui sont à ce jour revenues sur notre territoire sont incarcérées, sous contrôle judiciaire ou suivies par les services de renseignement", a souligné le ministre.

Lire aussi:

Etat islamique: des Français parmi les bourreaux
France/prisons: quartiers spécifiques pour des islamistes radicaux (Valls)
Syrie/Irak: hausse du nombre des Français partant faire le djihad
La banlieue lyonnaise «s’embrase», une quinzaine d’individus saccagent une voiture de police – images
Tags:
extrémisme, lutte antiterroriste, djihadisme, Bernard Cazeneuve, France, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook