Ecoutez Radio Sputnik
    Production de pétrole

    Pétrole: l’Arabie saoudite en guerre contre le pétrole de schiste US

    © Flickr/ Neal Wellons
    International
    URL courte
    Chute des prix du pétrole (171)
    21374
    S'abonner

    L’Arabie saoudite poursuit sa guerre économique sur le marché pétrolier avec les entreprises américaines. Le but du royaume est de protéger sa part et de rendre plus difficile les affaires des producteurs américains de pétrole de schiste, estime l’édition Forbes.

    Le marché du pétrole semble voir une nouvelle étape de la lutte entre les entreprises saoudiennes et américaines. L'Arabie saoudite a déjà dépensé près de 100 milliards de dollars de ses réserves de devises internationales, ce qui a permis d'obtenir un certain résultat.

    La décision saoudienne de ne pas baisser le niveau de production pétrolière a provoqué le recul du prix du pétrole de type Brent et WTI. Cependant, pour gagner cette lutte avec les Etats-Unis, le royaume sera obligé de dépenser plus.

    L'Arabie saoudite a l'intention de doubler les enjeux à l'aide d'emprunts. Selon les données du Financial Times, le pays est prêt à entrer dans les marchés mondiaux de titres afin d'attirer des ressources financières pour intensifier la rivalité avec ses concurrents américains.

    Par ailleurs, l'Arabie saoudite a besoin de ces emprunts parce qu'elle subit de graves problèmes financiers, notamment liés aux restrictions budgétaires. Dans le même temps, aujourd'hui, dans leur lutte acharnée avec le pétrole de schiste américain, les Saoudiens ne peuvent se prévaloir que de petites victoires, conclut l'édition.

    Dossier:
    Chute des prix du pétrole (171)

    Lire aussi:

    Chute du pétrole: les pays du Golfe perdront 275 mds USD en un an
    Pétrole: de nouvelles baisses de prix à prévoir?
    L'OPEP prête à réduire sa production de pétrole
    Pétrole: l’Iran appelle l’OPEP à diminuer sa production
    Tags:
    commerce, pétrole, pétrole de schiste, Arabie Saoudite, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik