Ecoutez Radio Sputnik
    La présidente argentine Cristina Kirchner

    L'Argentine, prochaine adhérente des BRICS?

    © Sputnik. Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    254074781

    L'Argentine pourrait adhérer aux BRICS si elle est prête à accomplir toutes les obligations de cette organisation, a déclaré la présidente du Conseil de la Fédération Valentina Matvienko à la veille de sa visite officielle en Argentine.

    "L'Argentine ne cache pas ses intentions d'adhérer aux BRICS mais ce n'est pas une question simple", a déclaré la présidente du Conseil de la Fédération (sénat russe).

    "Si l'Argentine est prête à accomplir toutes les obligations, on n'exclut pas cette possibilité", a-t-elle déclaré aux journalistes à la veille de sa visite officielle en Argentine.

    Selon Mme Matvienko, cette décision dépend de l'ensemble des cinq Etats qui constituent les BRICS à savoir le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud.

    En avril 2015, la présidente de la République argentine, Cristina Fernandez de Kirchner, s'est rendue dans la capitale russe pour une visite officielle de trois jours. Cette visite de la dirigeante argentine avait confirmé le partenariat stratégique entre les deux pays, 130 ans après l'établissement de leurs relations diplomatiques. L'année précédente, en juillet 2014, Vladimir Poutine avait fait une tournée en Amérique latine, dont une visite en Argentine.

    Lire aussi:

    L'Iran envisage d'adhérer à la banque des BRICS
    Sommet universitaire global des BRICS
    BRICS: vers une coopération de plus en plus étroite sur les migrations
    Les Brics lancent leur propre "FMI"
    Tags:
    adhésion, BRICS, Valentina Matvienko, Cristina Fernandez de Kirchner, Argentine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      herve-forestier
      ce serait une excellente initiative qui mettrait une épine de plus dans le pied des USA et les BRICS en seraient renforcés.
      en attendant le Venezuela, le Chili, le Pérou, la Bolivie, l'Equateur, l'Uruguay (qui vient de dire non au TISA) et pourquoi pas Cuba.
    • philps60
      en reponse a dube l ignorant
      le PIB global du BRICS s’élève à 32 500 milliards de dollars et celui du G7 à 34 700 milliards de dollars », a déclaré M. Pouchkov aux journalistes lors du premier forum interparlementaires des pays du groupe BRICS à Moscou.

      « Vu le fait que les pays du BRICS accusent dans leur majorité un rythme de croissance plus élevé que les États du G7, on peut supposer que d’ici deux à trois ans leur PIB global surpassera celui du G7″
    • avatar
      unedekeg
      Quand le BRIC-à-Brac se développe pour 40% de l'Humanité..... Jusqu'où iront-ils?

      launedekeg.wordpress.com/2015/11/13/keg-ce-13112015-lordre-des-priorites-imposees-est-un-boycott-de-
    Afficher les nouveaux commentaires (0)