International
URL courte
26131
S'abonner

Des membres du groupe terroriste Etat islamique ont revendiqué l'attentat perpétré jeudi dans une banlieue de Beyrouth, capitale libanaise.

Selon l'agence Reuters, les deux explosions qui ont fait 41 morts et plus de 200 blessés avaient été déclenchées par des kamikazes. L'attentat s'est produit dans le quartier de Bourj el Barajneh, fief du mouvement chiite libanais Hezbollah.

Des combattants du Hezbollah prennent part aux hostilités en Syrie aux côtés des forces fidèles au gouvernement de Damas et combattent l'opposition anti-Assad aussi bien que les extrémistes de l'Etat islamique.

Les médias occidentaux indiquent qu'il s'agit de la première attaque contre le fief du Hezbollah, qui se targuait jusqu'à présent de pouvoir garantir la sécurité de ses partisans dans les régions qu'il contrôle, depuis juin 2014.

Le premier ministre libanais Tammam Salam a annoncé une journée de deuil national vendredi.

Lire aussi:

Attentat sanglant à Beyrouth, le Liban sous le choc
Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Une banderole anti-Macron survole la cérémonie militaire du 14 juillet – vidéo
Tags:
kamikaze, attentat, explosion, terrorisme, Hezbollah, Etat islamique, Tammam Salam, Bachar el-Assad, Beyrouth, Liban, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook