Ecoutez Radio Sputnik
    Le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic, la chancelière allemande Angela Merkel, chancelier autrichien Werner Faymann et le Haut Représentant de l'UE  Federica Mogherini

    Vucic: l'UE reproche à la Serbie ses relations avec la Russie

    © AFP 2019 Joe Klamar
    International
    URL courte
    31678

    La Commission européenne a minimisé les progrès de la Serbie dans son rapport annuel en raison de la politique externe de cette dernière.

    La note accordée à la Serbie pour sa politique extérieure aurait été plus élevée si elle ne coopérait pas avec la Russie, a fait savoir jeudi le premier ministre serbe Alexandre Vucic, commentant le rapport d'évaluation des progrès publié par la Commission européenne.

    Parachutistes avec les drapeaux nationaux serbes et russes
    © REUTERS / Marko Djurica
    Le rapport d'évaluation des progrès effectués en ce qui concerne le rapprochement aux standards européens recommande à la Serbie, candidat officiel à l'UE depuis 2012, de faire des efforts supplémentaires afin de rendre la politique extérieure serbe conforme aux déclarations de l'Union et aux décisions du Conseil des ministres.

    "Si on ne collaborait pas avec la Russie, la Serbie aurait eu cinq sur cinq et pas trois sur cinq pour sa politique extérieure… Tant que je serai le chef du gouvernement — car on ne sait jamais, peut-être que demain cela ne sera plus le cas — la Serbie ne décrétera pas de sanctions contre la Russie", a annoncé M.Vucic dans une interview accordée à Sputnik.

    Dans le même temps, le premier ministre serbe a souligné que la Serbie était reconnaissante à la Russie pour le soutien accordé. Les bons rapports entre les gouvernements serbe et russe seront maintenus, a-t-il ajouté.

    Le rapport des progrès effectués par la Serbie, le Monténégro, l'Albanie, la Turquie et le Kosovo en ce qui concerne le rapprochement aux standards européens a été rendu public le 10 novembre par Johannes Hahn, commissaire de l'UE pour la politique régionale et de l'intégration européenne.

    En élaborant son rapport, la Commission prenait notamment en compte des critères tels que la suprématie de la loi, la lutte contre la corruption et la défense des droits de l'homme.

     

    Lire aussi:

    Russie-Serbie: un accord militaire sans précédent
    Pour rejoindre l'UE, la Serbie doit accueillir plus de migrants
    Russie, Biélorussie, Serbie: les exercices "Fraternité slave" se terminent
    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    Tags:
    relations, rapport, politique, sanctions, Union européenne (UE), Aleksandar Vucic, Balkans, Albanie, Monténégro, Kosovo, Turquie, Serbie, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik