International
URL courte
Attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis (29)
23248
S'abonner

La société privée américaine Strategic Forecasting (Stratfor), qui œuvre dans le domaine du renseignement, a présenté les conséquences possibles dans la politique intérieure et extérieure française, suite aux attaques de la nuit dernière.

Les attaques terroristes en France sont des évènements terrifiants mais pas tout à fait inattendus. Plusieurs citoyens français et européens sont partis en Syrie pour joindre les rangs des terroristes, notent les spécialistes de Stratfor.

En même temps, "l’afflux des migrants de pays tels que la Syrie augmente les risques de pénétration en Europe de membres des groupements djihadistes", précise Stratfor.

Il est évident que les attentats à Paris auront des conséquences politiques. "Du point de vue politique, les attentats de Paris rappellent le problème de la contradiction ethnique à l’intérieur du pays, qui existait depuis longtemps", note la société.

Ces derniers mois, c’était l’Allemagne qui accueillait un grand nombre de migrants venus de l’est et du sud. Peu d’entre eux poursuivaient leur chemin jusqu'en France. Les représentants français assistaient aux discussions consacrées à la résolution de la crise migratoire, cependant Paris n’y prenait pas une part vraiment active.

Après le 13 novembre, on pourrait s’attendre à un renforcement des positions politiques de ceux qui appelaient déjà à faire cesser l’afflux migratoire et fermer les frontières de certains pays d’Europe centrale et orientale, y compris l’Allemagne et la Suède.

Stratfor prévoit la hausse de la popularité de Marine Le Pen et de son Front national, dont la position est la réduction de l’immigration légale. Le chef des Républicains et ex-président français Nicolas Sarkozy est connu pour sa position tranchée quant aux problèmes de sécurité, note Stratfor, en rappelant le discours qu'il a prononcé à ce sujet la semaine dernière. C’est donc lui qui pourrait recevoir l'appui des électeurs après les attentats parisiens, suppute la société.

Le 13 novembre, trois explosions se sont produites, d'abord à Saint-Denis, aux abords du stade de France, pendant le match amical France-Allemagne. Les trois assaillants auraient fait détonner des ceintures d'explosifs, faisant une victime. Cinq autres lieux parisiens ont ensuite été touchés: rue de la Fontaine au Roi (5 morts); rue Bichat (12 morts); boulevard Voltaire (un terroriste mort); rue de Charonne (19 morts); la salle de concert du Bataclan (plus de 70 morts).

Le président François Hollande a décrété l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire français et rétabli les contrôles aux frontières nationales.

Dossier:
Attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis (29)

Lire aussi:

Lavrov et Kerry présentent leurs condoléances aux Français
Moscou "connaît tous ceux" qui sont partis faire le djihad en Syrie
Hollande: la France sera impitoyable à l'égard des barbares
99 personnes dans un état critique après les attentats de Paris
En Russie, "nous sommes Paris"
Kadyrov: le monde islamique doit s'unir contre le terrorisme
Attentats à Paris: élan d'émotion sur les réseaux sociaux
Tags:
terrorisme, attentat, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, Syrie, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook