Ecoutez Radio Sputnik
    Evacuation des spectateurs blessés du Bataclan, à Paris

    Jacques Myard: la France doit réexaminer sa politique étrangère

    © REUTERS / Christian Hartmann
    International
    URL courte
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
    78977
    S'abonner

    Les attentats du 13 novembre doivent pousser Paris à revisiter sa politique étrangère, estime Jacques Myard, député du parti Les Républicains.

    Dans un entretien avec Sputnik, le parlementaire a souligné que la France était "en guerre contre les djihadistes et contre l'Etat islamique" et qu'il fallait "en tirer toutes les conséquences".

    Le président français François Hollande
    © AP Photo / Uncredited/ French television pool
    "Donc, nous allons devoir nous armer et être extrêmement vigilants, et il n'y a pas d'alternative. Mais en revanche, il faut aller plus loin, et il faut que la France réexamine sa politique étrangère, notamment en Syrie. Je pense que nous avons fait une mauvaise politique: aujourd'hui, celui qui combat les djihadistes et l'Etat islamique, il est à Damas, avec le soutien des Iraniens et de la Russie", a indiqué M.Myard.

    "Même si Bachar el-Assad n'est pas un saint et s'il a du sang sur les mains, entre deux maux il faut choisir (…). L'ennemi aujourd'hui est l'Etat islamique, les djihadistes Al-Qaïda, et ce n'est pas monsieur Bachar el-Assad qui est l'ennemi de la France", a-t-il poursuivi.

    Dans le même temps, le député a jugé nécessaire de rétablir les contrôles aux frontières nationales ainsi que de revisiter "l'utopie de Schengen".

    "Nous ne pouvons plus continuer à avoir des frontières totalement poreuses avec une illusion qui est le contrôle des frontières extérieures", souligne l'interlocuteur de l'agence.

    "Ça fait déjà des années que nous avons laissé entrer sur notre territoire des gens qui ne sont pas assimilés, qui ne sont pas intégrés ou qui le sont en apparence. Nous avons certainement des cellules dormantes, et nous allons les démasquer"", explique le parlementaire.

    Une série d'attaques terroristes a frappé Paris dans la soirée du 13 novembre, faisant selon un dernier bilan 128 morts et plus de 200 blessés dans la capitale française. Une centaine de personnes hospitalisées sont toujours dans un état critique.

    Dossier:
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

    Lire aussi:

    Attaques à Paris: les Français n'ont pas peur
    A quoi s’attendre après le 13 novembre à Paris?
    Hier, Paris a vécu le quotidien des Syriens, estime Bachar el-Assad
    Tags:
    attentat, politique étrangère, Espace Schengen, lutte antiterroriste, frontière, terrorisme, attentats du 13 novembre à Paris, Les Républicains (LR), Al-Qaïda, Etat islamique, Jacques Myard, Bachar el-Assad, Syrie, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik