International
URL courte
L'état d'urgence en France (61)
27141
S'abonner

Pour rassurer les Français face aux défis terroristes, aux nombreuses critiques portées à son égard et aux appels à des actes réels, François Hollande s'essaie en chef de guerre.

Le président français François Hollands, rentré vers 4 heures du matin du ministère de l’Intérieur, dirige toutes les opérations depuis avec Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian, et fait de son mieux pour rassurer les Français.  

Dans son discours solennel à l'Elysée samedi matin, le président a appelé tous les Français à s'unir en dénonçant un "acte de guerre" commis par les terroristes de Daech.

C'est peu après son discours que Nicolas Sarkozy a pris la parole pour appeler à son tour à des "inflexions majeures" pour que "la sécurité des Français soit pleinement assurée". L'adversaire de François Hollande a souligné qu'outre la nécessité "d'état d'urgence, et des contrôles aux frontières", décrété vendredi soir par M. Hollande, "nous soutiendrons toutes les décisions qui iront dans le sens d'un renforcement drastique des mesures de sécurité qui permettront de protéger la vie de nos compatriotes.

Ce discours ressemblait davantage à un appel à plus d'actions de la part du Chef de l'Etat français.

Jean-Christophe Lagarde (UDI) a été plus direct, en demandant M. Hollande à "faire réellement la guerre" contre les "barbares de Daech". 

Il faut rester "soudés, unis derrière l'exécutif qui a pris les mesures qui s'imposaient", a-t-il dit, "mais aussi accepter qu'on nous fasse la guerre" et que "nous allons devoir la faire et la faire réellement, pas seulement avec des moyens secondaires", a-t-il martelé. 

Alors que les critiques se font de plus en plus directes, le président décide de décréter l'état d'urgence sur tout le territoire français. Il s'agit d'une initiative rarissime, instaurée pour la dernière fois lors de la guerre d'Algérie en 1955.

 "Ce que les terroristes veulent, c'est nous faire peur, nous saisir d'effroi. Il y a de quoi avoir peur, il y a l'effroi. Mais il y a face à l'effroi une Nation qui sait se défendre, qui sait mobiliser ses forces, et qui une fois encore saura vaincre les terroristes", a déclaré le chef de l'État lors de son allocution à l'Elysée.

L’état d’urgence est déclaré par décret en Conseil des ministres. Sa prorogation au-delà de 12 jours ne peut être autorisée que par une loi, votée par le parlement. 


Dossier:
L'état d'urgence en France (61)

Lire aussi:

En continu: Erevan affirme qu'un de ses avions a été abattu par un F-16 turc, la Turquie dément
«C’est une guerre» au Haut-Karabakh et elle engage un grand nombre de militaires, déclare l’Arménie
«Volonté de punir»: Macron multiplie les assassinats à l’étranger, assure une nouvelle enquête
Tags:
attentat, état d'urgence, fusillade, François Hollande, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook