International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
63466
S'abonner

Suite aux attentats à Paris, le groupe hacktiviste Anonymous, engagé dans la lutte virtuelle contre les djihadistes, a déclaré une "guerre sans merci" au groupe terroriste Etat islamique (EI), tout en promettant de traquer en ligne tous ses partisans.

Les hacktivistes se sont fixé pour mission d'anéantir la propagande du terrorisme ainsi que les réseaux de recrutement de l'EI sur Internet. Dans une vidéo publiée sur YouTube, un porte-parole de l'organisation virtuelle s'est engagé à "lancer la plus grande opération de tous les temps" contre l'EI.

Promettant d'utiliser ses capacités à "unir les gens", le groupe Anonymous a également averti les terroristes de "cyber-attaques massives à venir".

"Les Anonymous de partout dans le monde vont vous traquer […]. Sachez que l'on vous retrouvera et que l'on vous aura", a martelé le porte-parole.

"La guerre est déjà déclarée. Préparez-vous-y d'avance […]. Les Français sont plus forts que vous et les atrocités surmontées, ils en sortiront encore plus forts que jamais", a-t-il fustigé.

Le groupe international Anonymous protège les cyber-frontières françaises dans le cadre de la campagne virtuelle en ligne #OpISIS depuis l'attaque contre la rédaction du journal satirique Charlie hebdo perpétrée en janvier.

Tout au long de l'année, le groupe a traqué, piraté, démasqué et dénoncé des milliers de compte Twitter affilés à l'Etat islamique ou associés de telle ou telle façon à leur activité.

D'après un rapport publié récemment par le magazine Foreign Policy, les hacktivistes ont déjà démantelé environ 149 sites Internet, ont repéré 101.000 comptes Twitter et à peu près 5.900 vidéos de propagande islamiste.

Anonymous a également annoncé la semaine dernière être en mesure de traquer le groupe de hackers CyberCaliphate affilé à l'EI se servant d'au moins de 10 supports Tweeter associés à une seule adresse IP au Koweït.

Lors d'une interview accordée à Epoch Times, un hacker du groupe Anonymous a expliqué que les comptes de l'EI avaient une " espérance de vie" d'environ huit heures avant que Twitter ne suspende leur activité. Après 10 suspensions successives, "ils s'éclipsent pendant quelques semaines pour réapparaitre à nouveau" sous un autre nom, mais toujours avec la même bannière CyberCaliphate

et la même adresse IP

Anonymous déclare la guerre à l’EI
© Sputnik
Anonymous déclare la guerre à l’EI
Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Opération Nimr: Anonymous attaque l'Arabie saoudite
Les Anonymous en guerre contre les banques
Les Anonymous partent en guerre contre l'EI sur Twitter
Tags:
terrorisme, Internet, djihadisme, Anonymous, Etat islamique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook