Ecoutez Radio Sputnik
    Un enquêteur de police arrive au Stade de France après les explosions du 13 novembre 2015

    Le passeport égyptien retrouvé à Paris appartient à une victime

    © AP Photo / Michel Euler
    International
    URL courte
    893

    Selon les informations précédentes, le passeport a été découvert à côté du corps d'un kamikaze, aux abords du Stade de France.

    Le passeport égyptien retrouvé près du Stade de France à Paris n'appartient pas à un terroriste, mais à un homme blessé pendant l'attaque, a annoncé lundi l'ambassadeur d'Egypte en France Ehab Badawy.

    Le chef de la communauté égyptienne en France Salakh Farkhoud a confirmé cette information. Selon lui, il s'agit du passeport d'un supporter de football, Walid Abdel-Razzak.

     

    M.Abdel-Razzak a été grièvement blessé dans l’une des explosions qui s’est produite aux abords du Stade de France le 13 novembre dernier. Il a subi plusieurs opérations, mais son état reste critique.

    Les médias ont rapporté le 14 novembre que deux passeports étrangers – syrien et égyptien — avaient été retrouvés près des corps des terroristes-kamikazes à Paris.

    Selon le parquet français, au moins 132 personnes ont été tuées et 350 blessés dans les attaques terroristes du 13 novembre dernier à Paris.

    Les médias français ont dévoilé les noms de cinq terroristes ayant participé aux attentats. Il s'agit de deux Syriens — Ahmad Almuhammad et Abbdulakbak.B — et de trois Français — Bilal Hadfi, Brahim Abdeslam et Omar Ismaïl Mostefaï.

    Plusieurs fusillades et attentats-suicides quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue le 13 novembre 2015. Trois explosions se sont produites aux abords du Stade de France, lors d'un match amical France-Allemagne qui se déroulait en présence du président François Hollande. Trois kamikazes ont notamment actionné leurs charges explosives près du Stade de France, à Saint-Denis. L'attaque la plus meurtrière a frappé la salle de concert du Bataclan, où les terroristes ont tiré à bout portant sur la foule. Le groupe terroriste Etat islamique a revendiqué les attaques. Le président Hollande a décrété l'état d'urgence.

    Lire aussi:

    Attentats de Paris: un suspect interpellé à Bruxelles
    Attentats de Paris: un lien entre un kamikaze et un djihadiste de l'EI
    La défaite de Daech au Proche-Orient ne doit pas susciter d’euphorie en Europe
    Tags:
    victimes, passeport, kamikaze, Stade de France, Walid Abdel-Razzak, France, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik