International
URL courte
12470
S'abonner

La vidéo publiée récemment sur YouTube au nom du groupe hacktiviste Anonymous, déclarant une "guerre sans merci" à l’Etat islamique (EI), est un faux, a annoncé à Sputnik un représentant du groupe.

Dans une interview accordée au journal français la Tribune, un membre du réseau IRC AnonOps (Anonymous Operation) a expliqué que le groupe n'était pas à l'origine de cette vidéo. Il a également fourni le lien vers la véritable déclaration de guerre des célèbres hackers.

"La vidéo du réseau IRC AnonOps est ici", a-t-il ajouté, avec un lien vers une vidéo disponible en trois langues: français, anglais et italien.

"L'article de latribune.fr est exact. Pour plus d'information sur l'opération rendez-vous sur IRC AnonOps canal #opParis (international) et #opParis.FR (France)", a confirmé le représentant à Sputnik.

Toujours est-il que le groupe Anonymous s'est abstenu de tout commentaire plus précis, tout en soulignant l'impact négatif qu'ont les médias sur la lutte contre l'Etat islamique. Notamment, les hacktivistes ont rappelé que plusieurs médias français avaient annoncé l'opération antiterroriste avant même son lancement.

 

Le groupe international Anonymous protège les cyber-frontières françaises dans le cadre de la campagne virtuelle en ligne #OpISIS depuis l'attaque contre la rédaction du journal satirique Charlie hebdo perpétrée en janvier.

Tout au long de l'année, le groupe a traqué, piraté, démasqué et dénoncé des milliers de compte Twitter affiliés à l'Etat islamique ou associés de telle ou telle façon à leur activité.

D'après un rapport publié récemment par le magazine Foreign Policy, les hacktivistes ont déjà démantelé environ 149 sites Internet, ont repéré 101.000 comptes Twitter et à peu près 5.900 vidéos de propagande islamiste.

Lire aussi:

Anonymous déclare la guerre à l’EI
Anonymous déclare la guerre à l’EI
50 arrestations après une manifestation Anonymous à Londres
Un garde-pêche roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
Tags:
guerre virtuelle, Anonymous, Etat islamique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook