International
URL courte
2001789
S'abonner

Il convient d’élaborer avec la Marine française un plan d’action commun, tant en mer que dans les airs, a déclaré mardi le président russe Vladimir Poutine.

"Prochainement, un groupe naval français dirigé par un porte-avions arrivera dans votre zone d’action. Il faut prendre contact avec les Français et travailler avec eux comme avec des alliés", a indiqué le chef de l’Etat russe lors d’une rencontre avec le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou au Centre national de commandement de la défense russe.

"Le chef de l’état-major russe et le ministre de la Défense ont reçu les instructions ad hoc. Il faudra élaborer avec eux un plan d’actions conjoint tant en mer que dans les airs", a-t-il déclaré.

Le président russe a dans ce cadre chargé le croiseur Moskva de prendre contact avec le groupe naval dirigé par le porte-avions Charles de Gaulle dans le cadre de la lutte contre l’Etat islamique. 

Depuis le 30 septembre, la Russie effectue, à la demande du président syrien Bachar el-Assad, des frappes ciblées contre les sites de l'Etat islamique et du Front al-Nosra (filiale d'Al-Qaïda) en Syrie. Les forces aériennes russes ont effectué 2.289 raids et détruit près de 2.700 sites terroristes. En outre, 26 missiles de croisière ont été tirés par des navires de la flottille Caspienne et ont également frappé des sites terroristes.

Lire aussi:

«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
frappe aérienne, terrorisme, attentats du 13 novembre à Paris, Front al-Nosra, Etat islamique, François Hollande, Vladimir Poutine, Syrie, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook