Ecoutez Radio Sputnik
    Crash de l'A321 russe

    Moscou place le crash de l'A321 parmi les attentats de Paris, de Beyrouth et d'Ankara

    © Sputnik . Maxim Grigoriev / TASS
    International
    URL courte
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)
    28351
    S'abonner

    La Russie considère la catastrophe de son Airbus A321 dans le Sinaï ayant fait 224 morts le 31 octobre dernier dans le contexte de toute une série d'attentats sanglants récemment perpétrés à Paris, à Beyrouth, en Irak, à Ankara et en Egypte.

    Pour Moscou, le crash de l'Airbus A321 de la compagnie aérienne Metrojet (Kogalymavia) fait partie d'une série d'attaques terroristes ayant dernièrement secoué Paris, Beyrouth, l'Irak, Ankara et l'Egypte, déclare le ministère russe des Affaires étrangères. 

    "Nous considérons cette attaque barbare contre nos citoyens dans le contexte d'une série d'attentats terroristes sanglants, perpétrés ces derniers temps à Paris, à Beyrouth, en Irak, à Ankara et en Egypte", lit-on sur le site de la diplomatie russe. 

    Un Airbus A321 de la compagnie aérienne russe Metrojet (connue également sous le nom de Kogalymavia) s'est écrasé dans le Sinaï samedi 31 octobre peu après le décollage de l'aéroport de Charm el-Cheikh (Egypte). Aucune des 224 personnes se trouvant à bord de l'avion n'a survécu. Il s'agit de la catastrophe la plus grave dans l'histoire de l'aviation russe et soviétique. 

    Le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB) Alexandre Bortnikov a annoncé mardi au président russe Vladimir Poutine, qu'il s'agissait d'un attentat.

    Le chef des armées a réagi, en déclarant que la Russie agirait en vertu de l'article 51 de la Charte des Nations unies prévoyant le "droit de chaque Etat à la légitime défense". 

    Le président russe a promis de retrouver les coupables "où qu'ils soient sur la planète" et de "les punir". 

    "Tous ceux qui tenteront d'aider les criminels doivent savoir que les conséquences d'un tel recel reposeront entièrement sur leurs épaules", a-t-il prévenu.

    Dossier:
    Crash d'un Airbus A321 en Egypte (2015) (67)

    Lire aussi:

    Le crash de l'Airbus A321 russe en Égypte était un attentat
    Officiel: le crash de l'A321 russe causé par un attentat
    Attentats de Paris et crash de l'A321, même combat
    Tags:
    crash d'avion, FSB, Alexandre Bortnikov, Vladimir Poutine, Sinaï, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik