International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
3025
S'abonner

Deux mois après avoir réclamé une rançon pour leur libération, Daech publie des images des corps des deux hommes.

Les djihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont annoncé mercredi l'exécution de deux otages chinois et norvégien, publiant des photos de leurs corps barrées d'un bandeau "exécuté" dans leur journal officiel de propagande en ligne, Dabiq.

"Exécutés après avoir été abandonnés par les nations et les organisations infidèles", lit-on sur les photos publiées.

Ces images violentes publiées dans le numéro 12 de l'édition, montrent les deux hommes les yeux bandés et la tête ensanglantée. Aucun détail concernant la date et le mode de leur exécution n'a été présenté.

"Nous n'avons à ce stade aucune raison (…) de douter du contenu de la photo", a déclaré mercredi la première ministre norvégienne, Erna Solberg lors d'une conférence de presse à Oslo, condamnant "une attaque révulsante et barbare". Selon elle, les autorités sont en train de vérifier l'authenticité de la photo.

Le 10 septembre dernier, le groupe des islamistes avait annoncé pour la première fois détenir les deux otages et réclamé une rançon contre leur libération. L'EI avait mis en ligne leurs photos, disant que leurs pays les avaient "abandonnés".

Par la suite, la première ministre norvégienne Erna Solberg avait reconnu qu'un Norvégien, Ole Johan Grimsgaard-Ofstad, 48 ans, était détenu en otage en Syrie depuis janvier et que le ministère du pays n'avait pas l'intention de verser de rançon.

Le ministère chinois des Affaires étrangères avait également indiqué en septembre que l'un des ressortissants chinois portés disparus semblait être aux mains de l'EI, en présentant l'otage comme étant Fan Jinghui, un consultant de 50 ans.

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Sputnik dévoile à quels prix l'EI négocie ses otages
Un chef de service «pas sûr» qu’amalgamer la vaccination à Emmanuel Macron «nous aide»
Les gangs de rue à l’assaut de Montréal: «La répression ne servira à rien»
Moscou déclare un diplomate estonien persona non grata
Tags:
Chine, Norvège, Etat islamique, exécution, otage
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook