Ecoutez Radio Sputnik
    Le premier ministre japonais Shinzo Abe

    Le Japon ne participera pas aux opérations militaires contre l’EI

    © REUTERS / Toru Hanai
    International
    URL courte
    251318

    Le Japon ne prendra pas part aux opérations militaires contre les terroristes a déclaré Yasuhisa Kawamura, porte-parole de Shinzo Abe, le Premier ministre japonais.

    Le Japon privilégiera une approche qui lui est propre et son apport particulier à la lutte contre le terrorisme consistera en une mission humanitaire, a déclaré Yasuhisa Kawamura. "Nous l’avons déjà fait et c'est ce que nous ferons toujours ", a-t-il précisé.

    Cette mission humanitaire, selon Yasuhisa Kawamura, se traduira par une aide aux réfugiés, la création de postes de travail pour eux ce qui participeraient à faire reculer l’extrémisme, a expliqué Yasuhisa Kawamura.

    Le président français François Hollande a annoncé, le 18 novembre, son intention de se rendre la semaine prochaine à Washington et à Moscou pour rencontrer ses homologues Barack Obama et Vladimir Poutine. Cette initiative visant à former une coalition dans la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique (Daech) a été chaleureusement accueillie dans les pays concernés.

    Lire aussi:

    Pour combattre l'EI en Syrie, il faut une coalition large qui intègre la Russie
    Poutine appelle à créer une large coalition antiterroriste
    Un haut-gradé US appelle à associer la Russie à une coalition contre l'EI
    Pourquoi la coalition américaine contre l'EI est si peu efficace
    Al-Qaïda appelle à une coalition djihadiste contre la Russie et l'Occident
    La coalition US aurait fait 600 morts civils en Irak et Syrie
    Tags:
    lutte antiterroriste, opération militaire, terrorisme, aide humanitaire, Etat islamique, Shinzo Abe, François Hollande, Japon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik