Ecoutez Radio Sputnik
    Djihadistes de l'EI

    Le chef d’une cellule terroriste a acheté des armes en Ukraine

    © AP Photo/
    International
    URL courte
    Menace terroriste en Europe (341)
    487530439

    Les autorités de sécurité koweïtiennes ont interpellé une cellule internationale dirigée par un Libanais qui envoyait aux terroristes de l’Etat islamique des systèmes de missile sol-air achetés en Ukraine, a déclaré jeudi le ministère koweïtien de l'Intérieur.

    Le chef de la cellule, Osama Khayat, Libanais âgé de 45 ans, a avoué qu'il effectuait du soutien logistique pour le groupement qui a réalisé des attaques meurtrières au Liban et en France la semaine dernière, a indiqué le ministère.

    Osama Khayat a coordonné les actions de l’Etat Islamique au Koweït et a organisé des ventes d'armes, notamment de systèmes de missile sol-air FN6 développés en Chine et vendus en Ukraine, selon l'AFP, qui ont été expédiés aux terroristes de l’EI en Syrie via la Turquie.

    Lors de son interrogatoire, Khayat a également admis avoir fait un transfert d'argent sur des comptes bancaires turcs ainsi que la propagande de l’EI sur Internet afin d'obtenir de nouvelles recrues.

    Outre le chef libanais de la cellule, les autorités ont arrêté trois Syriens, un Egyptien et un Koweïtien. Le ministre a précisé que les autres membres de la cellule, deux Syriens et deux Australiens d'origine libanaise, se trouvaient en dehors du Koweït.

    La cour d'appel devrait rendre son verdict vers le 13 décembre. En novembre, le tribunal koweïtien a déjà condamné cinq hommes à 10 ans de prison chacun pour collaboration avec l’EI.

    Le ministère ukrainien de la Défense a démenti la vente des systèmes de missiles sol-air chinois à l’EI. Le département ne dispose pas de telles armes, a déclaré la porte-parole du ministère ukrainien de la Défense Viktoria Kouchnir.

    En octobre, le président américain Barack Obama a mis son veto au projet de budget de la Défense des Etats-Unis pour l'année financière 2016. Le document accordait à des fins militaires un montant de 612 milliards de dollars, dont 300 millions pouvaient être éventuellement employés afin d'octroyer à Kiev une assistance dans les domaines militaire et de reconnaissance, y compris des armes de combat, des munitions, des drones, des armes antichar et des lance-roquettes. Plus tard, un communiqué de l'ambassade d'Ukraine aux Etats-Unis a indiqué que les Etats-Unis continueraient d'accorder une aide militaire et autre à l'Ukraine, malgré le veto.

    Les autorités de Kiev ont à plusieurs reprises demandé aux Etats-Unis et à d'autres pays de livrer des armes à l'Ukraine. La conseillère à la sécurité nationale du président américain, Susan Rice, a déclaré le 6 février que l'administration d'Obama étudiait la possibilité d'apporter une aide militaire directe à l'Ukraine. Moscou a mis en garde Washington contre cette démarche, soulignant qu'elle finirait par accentuer l'escalade du conflit.

    Le chef d’une cellule terroriste a acheté des armes en Ukraine
    © Sputnik.
    Le chef d’une cellule terroriste a acheté des armes en Ukraine
    Dossier:
    Menace terroriste en Europe (341)

    Lire aussi:

    Révélation d'un ex-gardien: Washington aurait nourri l'EI dans le Camp Bucca
    L'EI ouvre des branches scientifiques pour élaborer des armes chimiques
    Trois chefs de groupes terroristes éliminés, l’EI perd le contrôle de ses combattants
    Les frappes de l'aviation stratégique russe sur les positions de l'EI
    Le Japon ne participera pas aux opérations militaires contre l’EI
    Tags:
    missiles, armes à feu, missiles sol-air, Etat islamique, Koweït, Syrie, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik