International
URL courte
72195
S'abonner

Sur le plan militaire, "il faut lutter implacablement contre Daech", acronyme arabe de l'organisation, qui a revendiqué les attentats djihadistes du 13 novembre dans la capitale française (130 morts), a déclaré M. Fabius.

Les djihadistes de l'Etat islamique (EI), qui a revendiqué les attentats de Paris, "sont des monstres, mais ils sont 30.000", a déclaré dimanche à Brasilia le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Sur le plan militaire, "il faut lutter implacablement contre Daech", acronyme arabe de l'organisation, qui a revendiqué les attentats djihadistes du 13 novembre dans la capitale française (130 morts), a déclaré M.Fabius dans un entretien à l'AFP.

"Certes, ce sont des monstres. Mais ils sont 30.000", a-t-il souligné.

Toutefois, "il serait inconcevable qu'un front de nations incluant la France, les Etats-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie, la Turquie et d'autres pays ne parvienne pas à les neutraliser", a dit M.Fabius.

"Mais parallèlement, il faut aussi trouver une solution politique à cette guerre (en Syrie, ndlr) qui a fait 300.000 morts, des millions de réfugiés, et qui a des conséquences dans toute la région, et on le voit, dans le monde entier", a déclaré le chef de la diplomatie française.

Lire aussi:

Fabius détecte une "ouverture des Russes" dans la lutte contre l’EI en Syrie
Fabius appelle à coordonner la lutte internationale contre le terrorisme
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Tags:
terrorisme, djihadisme, attentats du 13 novembre à Paris, Laurent Fabius, Brasilia, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook