International
URL courte
Attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis (29)
18422
S'abonner

Salah Abdeslam, suspect clé dans les attentats de Paris, est recherché non seulement par les services d'Europe, mais il risque également de s’attirer les foudres de l'EI.

Selon l'un des frères de Salah Abdeslam, celui-ci a préféré renoncer au moment de passer à l'acte, notamment de se faire exploser comme les autres kamikazes du Bataclan et du Stade de France.

"En toute hypothèse, (Salah Abdeslam) ne s'est pas fait exploser lors des attentats de Paris (…). S'il y est mêlé, ça veut dire qu'il a reculé à un moment donné, donc qu'il est une cible pour Daech", mais aussi "pour les forces de police belges et d'Europe puisqu'il est présenté comme l'ennemi public numéro 1", a avancé Nathalie Galant, avocate belge de l'un des frères Abdeslam, interrogée par BFMTV.

Salah Abdeslam, 26 ans, qui a joué au minimum un rôle de logisticien dans les attentats de Paris ayant fait 130 morts, reste introuvable neuf jours après. Présent à Paris le jour des attentats, il se serait ensuite rendu en Belgique, selon deux hommes écroués à Bruxelles pour terrorisme, qui disent l'avoir aidé.

Néanmoins, un vaste coup de filet en Belgique n'a pas permis dimanche soir de mettre la main sur Salah Abdeslam, bien que 16 suspects aient été interpellés à Bruxelles.

A cet égard, un certain nombre de médias ont déjà qualifié l'opération d'infructueuse. 

Dossier:
Attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis (29)

Lire aussi:

Bruxelles craint "une attaque comme celle de Paris", niveau d'alerte maximale maintenu
Le dernier SMS d’un des terroristes du Bataclan
Qui est Abdelhamid Abaaoud, le djihadiste cible de l'assaut de Saint-Denis?
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Tags:
kamikaze, interpellation, attentat, Salle de spectacle du Bataclan, Etat islamique, Salah Abdeslam, Bruxelles, Belgique, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook