International
URL courte
1159
S'abonner

Plus il y a de tueries dans le monde, plus les Américains ont peur, ce qui les pousse à acheter des armes à feu.

Suite aux attentats de Paris, les Américains se ruent littéralement sur les magasins d'armes à feu, dont les propriétaires se félicitent des recettes record, rapporte la presse locale, ajoutant qu'au Texas, par exemple, les ventes d'armes ont augmenté de 30% par rapport au mois de novembre 2014.

En Floride, l'Etat qui compte le plus de personnes armées aux Etats-Unis, les magasins d'armes ont enregistré des ventes record après les attaques terroristes perpétrées dans la capitale française. Les propriétaires des magasins constatent par ailleurs qu'il y a désormais plus de femmes parmi leurs clients. 

"Quand l'Amérique a peur, elle achète des armes", a expliqué un propriétaire d'un magasin d'armes à feu. 

Candidat au primaire présidentiel du Parti républicain, le milliardaire américain Donald Trump s'est servi du prétexte des attentats de Paris pour défendre le port d'armes.  

"Regardez Paris, avec les lois sur le port d'armes les plus restrictives du monde, personne n'avait d'armes sauf les méchants", a-t-il déclaré après avoir demandé une minute de silence en hommage aux victimes lors d'un meeting de campagne à Beaumont, dans le Texas. 

Environ 310 millions d'armes à feu sont en circulation aux Etats-Unis, soit environ une arme par habitant. Quelques 300 sociétés de fabricants d'armes et de munitions aux Etats-Unis se partagent le marché, qui génère chaque année sept milliards de dollars de chiffre d'affaires.
 
Le port d'armes aux Etats-Unis est autorisé par le deuxième amendement de la Constitution adopté au XVIIIe siècle. A l'heure actuelle, les Américains ont le droit de posséder des armes à canon court et long, lisse et rayé, ainsi que des armes semi-automatiques. Outre le deuxième amendement constitutionnel, le port d'armes est également régi par environ 2.500 lois et actes réglementaires.
 
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, mais les tueries encouragent les Américains à acheter des armes. Plus il y a de tueries, plus les Américains sont enclins à user du droit que leur offre le deuxième amendement, à savoir détenir des armes.


 
Le 13 novembre au soir, plusieurs fusillades et attentats-suicide quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue. Trois kamikazes ont notamment actionné leurs charges explosives près du Stade de France, à Saint-Denis. L’attaque la plus meurtrière a frappé la salle de concert du Bataclan, où les terroristes ont tiré à bout portant sur la foule.
 
Selon le dernier bilan, on déplore 130 morts et plus de 350 blessés. Une centaine de personnes hospitalisées sont toujours dans un état critique.

Lire aussi:

USA: des maires demandent de durcir le contrôle sur la vente d'armes
Tuerie de Newtown: une protestation contre le port d'armes à feu
Interdiction du port d'armes: une panacée?
Tags:
États-Unis, Paris, Texas, Floride, Donald Trump, armes à feu, ventes d'armes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook