Ecoutez Radio Sputnik
    Chef de la diplomatie Russe Sergueï Lavrov. Archive photo

    Le chef de la diplomatie russe annule sa visite en Turquie

    © Sputnik . Vladimir Astapkovitch
    International
    URL courte
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)
    181336

    Le chef de la diplomatie Russe Sergueï Lavrov a pris la décision d'annuler sa visite de travail en Turquie, prévue pour mercredi prochain, sur fond de tensions liées à l'avion russe Su-24 abattu par l'aviation turque.

    En outre, le ministère russe des Affaires étrangères a recommandé aux Russes de ne pas se rendre dans ce pays, a indiqué M. Lavrov, jugeant la menace d'attentats aussi élevée dans ce pays qu'en Egypte, où un avion de ligne russe avait été détruit en octobre dernier dans un attentat à la bombe au-dessus de la péninsule du Sinaï.

    "Il a été décidé d'annuler la rencontre qui devait réunir demain à Istanbul les ministres des Affaires étrangères russe et turc", a annoncé M.Lavrov s'adressant à la presse à Sotchi.

    Un avion russe Su-24 a été abattu mardi en Syrie. Selon le ministère russe de la Défense, l'avion se trouvait à une altitude de 6.000 m et n'a jamais quitté l'espace aérien syrien, ce qui a été fixé par les systèmes de contrôle objectifs.

    Le président russe Vladimir Poutine a plus tard annoncé que l'avion avait été abattu au-dessus de la Syrie par un missile air-air tiré depuis un chasseur turc F-16. Il est tombé sur le territoire syrien à 4 km de la frontière turque.

    Le chef du Kremlin a estimé que cet incident constituait un "coup dans le dos" de la Russie réalisé par des "complices des terroristes".

    Dossier:
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)

    Lire aussi:

    Ankara convoque les ambassadeurs des membres permanents du CS de l'Onu
    Poutine: du pétrole livré par l'EI détecté en Turquie
    Poutine: l'avion russe abattu à 1 km de la frontière turque
    Tags:
    rencontre, Su-24, ministère russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, Turquie, Egypte, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik