International
URL courte
La Turquie abat un Su-24 russe (187)
41055
S'abonner

Selon le premier ministre russe, la Turquie a témoigné par ses actions qu’elle protégeait de fait les combattants de l'Etat islamique.

"Ce n'est pas surprenant, compte tenu de l'information disponible sur l'intérêt financier direct de certains fonctionnaires turcs liés aux livraisons de produits pétroliers provenant des entreprises appartenant à l'EI", a indiqué Dmitri Medvedev. 

Dmitri Medvedev estime également que les actions de la Turquie, qui a détruit le Su-24 russe, ont détruit de longues relations de bon voisinage entre la Russie et la Turquie, y compris dans les domaines économique et humanitaire. 

Selon le premier ministre russe, il sera difficile de compenser les dommages causés.

Dmitri Medvedev a ajouté qu'"une dangereuse détérioration des relations entre la Russie et l'Otan ne peut être justifiée par aucun intérêt, y compris par la protection des frontières de l'Etat".

Un bombardier russe Sukhoi Su-24 engagé dans l'opération contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie s'est écrasé mardi sur le territoire syrien, à 4 km de la frontière turque. Selon le président russe Vladimir Poutine, le Su-24 a été abattu dans l'espace aérien syrien par un missile air-air tiré par un chasseur turc F-16.

La Turquie affirme que l'avion russe a violé son espace aérien. D'après le ministère russe de la Défense, l'avion se trouvait en Syrie, à un kilomètre de la frontière turque. 

Dossier:
La Turquie abat un Su-24 russe (187)

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
livraisons, avions, pétrole, Su-24, OTAN, Etat islamique, Dmitri Medvedev, Turquie, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook