Ecoutez Radio Sputnik
    Des chars turcs à Suruc, près de la frontière syrienne

    La Turquie renforce sa frontière avec la Syrie

    © AFP 2016 Ilyas Akengin
    International
    URL courte
    La Turquie abat un Su-24 russe (186)
    8513009590

    La Turquie a déployé 20 chars supplémentaires le long de sa frontière avec la Syrie, a annoncé mercredi l'agence Anadolu, citant des sources militaires.

    soldats de l'armée syrienne
    © Sputnik. Mikhail Voskresensky
    "Vingt chars déployés dans des provinces occidentales de la Turquie avaient été acheminés sur des plateformes ferroviaires à Gaziantep, dans le sud du pays, d'où ils avaient gagné la frontière syrienne sous l'escorte de la police et de la gendarmerie", lit-on dans la dépêche.

    La Turquie a également effectué l'une des opérations de patrouille les plus importantes depuis ces derniers temps le long de sa frontière avec la Syrie. Selon un communiqué de l'état-major général turc, cette opération a réuni 18 chasseurs F-16.

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov estime qu'Ankara pouvait avoir consulté Washington avant d'abattre le Su-24.

    Depuis le début de l'année, l'état-major turc déploie des contingents militaires importants le long de la frontière syrienne. Une région peuplée de Turkmènes est située en Syrie au sud de la province de Hatay. Ankara affirme être préoccupée par les frappes aériennes russes sur cette zone.

    Le président français François Hollande estime pour sa part qu'il faut fermer la frontière entre la Turquie et la Syrie afin d'"arrêter le flux de combattants" djihadistes.

    Selon le chef de l'Etat français, la crise syrienne se répercute sur toute l'Europe. Aussi, faut-il trouver une issue à cette crise, a-t-il indiqué à l'issue de négociations avec son homologue américain Barack Obama.

    Dossier:
    La Turquie abat un Su-24 russe (186)

    Lire aussi:

    18 chasseurs turcs patrouillent le long de la frontière avec la Syrie
    La Syrie ne tolérera pas une violation de ses frontières par la Turquie (Damas)
    Damas accuse Ankara de "terrorisme économique"
    Turquie: Berlin retire ses militaires de la frontière syrienne
    Tags:
    militaires, char, frontière, F-16 Fighting Falcon, Sergueï Lavrov, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • npgvti
      Le président Hollande a raison : il faut empêcher les djihadistes de se réfugier en Turquie.
    • C'est que la Turquie veut protéger ses rebelles Turkmènes et al-Nosra, qui lui servent à attaquer les kurdes à l'est du pays et l'armée syrienne régulière ailleurs !

      En protégeant la frontière, Erdogan les rend intouchables, car ils peuvent se réfugier sous sa protection à la moindre attaque, pour ressortir aussitôt le champ libre, et mener des attaques contre les syriens ou les kurdes !

      A mon avis c'est la raison pour laquelle Erdogan est tellement sensible sur cette question.
    • en réponse à (Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      marquesrouges, www.voltairenet.org/article189360.html voila pourquoi la turquie veut le Nord de la Syrie aussi.
    • b.tartar
      Hollande devrait se poser les bonnes questions, plutôt que d'aller chercher sa feuille de route chez OBAMA et aujourd'hui chez le lieutenant de OBAMA c'est à dire frolein MERKEL il ferait mieux d'être un vrai chef plutôt qu'une larve rampante, aller discuter avec le Président Poutine alors qu'il est allé demander conseil aux américains ceci relève vraiment de l'illettrisme totale.
    • b.tartaren réponse à (Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      marquesrouges, La Russie a certainement prévu cela et je pense que les prochaines actions sera de faire un no man's land complet de cette zone qui semble si importante pour l'islamiste ERDOGAN. ils arriveront peut être à se sauver mais je ne pense pas qu'ils vont revenir de si tôt.
    • brunolatoileen réponse àb.tartar(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      b.tartar, et je crois savoir que c'est déjà en place !
    • dadarabe
      La bêtise n'a pas de nom
    • OAK
      Et ces chars utilisent-ils le pétrole de Daesh ?
    • en réponse àb.tartar(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      b.tartar,

      Alors il faudra que tout le long de la frontière reste un no man's land, sinon les terroristes peuvent ressurgir n'importe quand...
    • en réponse à (Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Jet fuel can't melt steel beams,

      Cette partition de la Syrie et de l'Irak est effectivement un projet, avec celui du grand lsraeI dont certains cercles parlent depuis longtemps.

      Mais apparemment il y a quelques problèmes, par exemple les Kurdes auxquels lsraeI achète une partie de leur pétrole à bas prix, sont combattus par al-Nosra, qui est aussi allié d'lsraeI et de la Turquie, ennemie des Kurdes !

      La Turquie ne veut pas d'un Kurdistant autonome qui grignoterait son territoire, c'est pourquoi ils protègent al-Nosra et les Turkmènes qui massacrent les Kurdes...
    • en réponse à (Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      marquesrouges, Justement les turques veulent dégager le PKK qui est en turquie en Syrie dans la partie Nord de même que les kurdes Syriens (même s'ils sont totalement différents).. je vous rejoins sur la fin de votre message je le penses également.
    Afficher les nouveaux commentaires (0)