Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin

    Coalition contre l'EI: Hollande poursuit sa quête et va voir Poutine

    © Sputnik . Alexander Vilf
    International
    URL courte
    37541
    S'abonner

    Le chef de l'Etat français, après avoir rencontré depuis le début de la semaine David Cameron, Barack Obama et Angela Merkel, poursuit ce jeudi son marathon diplomatique en vue d'une coalition élargie anti-Etat islamique (EI) en se rendant à Moscou pour rencontrer Vladimir Poutine.

    La coordination de la lutte contre l'organisation djihadiste EI, qui a revendiqué mercredi l'attentat suicide de mardi en plein cœur de Tunis, est compliquée, surtout après la destruction mardi d'un chasseur russe par la Turquie, pays de l'Otan et membre de la coalition anti-EI, au motif que l'avion aurait violé son espace aérien.

    Néanmoins, les 27 partenaires de la France au sein de l'Union européenne vont tous apporter un soutien militaire direct ou indirect aux opérations françaises extérieures, a annoncé de son côté le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, sans plus de précisions.

    Mercredi dernier, le président français a néanmoins obtenu d'Angela Merkel la promesse de s'engager "vite" et "au côté de la France" dans la lutte contre le groupe djihadiste, rapporte l'AFP.

    L'Allemagne, qui ne fait pas partie de la coalition alliée engagée en Irak et Syrie, a annoncé vouloir envoyer jusqu'à 650 soldats supplémentaires au Mali afin de soulager l'effort de guerre de la France mené parallèlement au Sahel et au Moyen-Orient.

    Le premier ministre britannique David Cameron, qui avait affirmé lundi dernier au côté de François Hollande sa "ferme conviction" que le Royaume-Uni devait intervenir militairement en Syrie, doit présenter ce jeudi au Parlement sa stratégie avant un vote la semaine prochaine.

    Du côté des Etats-Unis, en dépit de l'unité affichée avec la France après les attentats de Paris, M. Hollande semble avoir obtenu mardi peu d'engagements auprès de Barack Obama, au-delà d'une promesse d'intensifier les frappes américaines et les échanges de renseignement bilatéraux.

    Lire aussi:

    Merkel promet d'agir "vite" contre le terrorisme, en réponse à Hollande
    Blocage des sites Internet en France: lutte antiterroriste ou censure?
    La communauté musulmane en France sous pression suite aux attentats de Paris
    Le parlement français approuve la prolongation des frappes aériennes en Syrie
    Tags:
    lutte antiterroriste, visite, Etat islamique, François Hollande, Vladimir Poutine, Moscou, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik