Ecoutez Radio Sputnik
    Malte

    Ukraine, Moldavie et Malte… La surprenante "liste noire" de l'EI

    © Flickr / Andrea Santoni
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    28437

    Les terroristes ont déclaré considérer 60 pays comme leurs ennemis. Les critères ne sont cependant pas clairs.

    Le groupe terroriste Etat islamique a publié une nouvelle vidéo de propagande dans laquelle il énumère les pays faisant partie de la coalition internationale et constituant de ce fait des ennemis de l'EI, selon le quotidien britannique The Mirror.

    Cependant, la "coalition des diables" est assez étonnante. Si la présence de la Russie, des Etats-Unis, de la France et d'Israël dans cette liste paraît logique, celle de l'Ukraine, de la Moldavie, de la Bosnie-Herzégovine, de la Suisse et de Malte, qui n'ont rien à voir avec la coalition antiterroriste, a de quoi étonner. Les terroristes n'ont pas jugé utile d'expliquer leurs critères.

    La liste comprend au total 60 pays. La vidéo a été diffusée en quatre langues: anglais, russe, français et turc. Le clip a été rapidement supprimé des sites d'hébergement de vidéos populaires.

    La vidéo a suscité une vive réaction de certains pays énumérés. Ainsi, le gouvernement tchèque convoquera samedi une réunion extraordinaire pour se pencher sur ce fait.

    "Nous sommes dans le bon club", s'est félicité le président tchèque Milos Zeman.

    Le premier ministre Bohuslav Sobotka a cependant souligné qu'il ne fallait pas sous-estimer la menace de l'EI et que les services secrets devaient y accorder une attention soutenue.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    L'EI menace de faire sauter la Maison blanche
    L'Etat islamique menace New York
    Un responsable du Front al-Nosra tué en pleine interview (Vidéo)
    #NousSommesUnis, le nouveau message des jeunes musulmans
    Tags:
    terrorisme, Etat islamique, Moldavie, République tchèque, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik