International
URL courte
10737
S'abonner

Après la destruction de l'avion russe par la Turquie, l'Otan est consciente de la nécessité de renforcer les mécanismes visant à prévenir des incidents similaires à l’avenir.

Suite à l'incident avec le Su-24 abattu par la Turquie, le secrétaire général de l'Otan se prononce pour une refonte des règles de sécurité en Europe afin de garantir la sécurité et la stabilité.

"Force est de constater que le cadre réglementaire régissant la sécurité en Europe est obsolète", a déclaré Jens Stoltenberg, en ajoutant qu'"il ne s'agit pas d'une nouvelle guerre froide, mais d'un signal d'alarme".

Selon Jens Stoltenberg, l'incident survenu dans le ciel syrien "requiert calme et diplomatie" et implique la nécessité d'adopter des mesures permettant de garantir la transparence et la prévisibilité sur les activités et les positions militaires en Europe.

"Nous ne devons pas nous laisser entraîner à notre insu dans une escalade des tensions", a indiqué M.Stoltenberg.

Un bombardier russe Sukhoi Su-24 engagé dans l'opération contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie s'est écrasé mardi sur le territoire syrien, à 4 km de la frontière turque. Selon le président russe Vladimir Poutine, le Su-24 a été abattu dans l'espace aérien syrien par un missile air-air tiré par un chasseur turc F-16.

La Turquie affirme que l'avion russe a violé son espace aérien. D'après le ministère russe de la Défense, l'avion se trouvait dans l'espace aérien syrien, à un kilomètre de la frontière turque. De son côté, pilote rescapé a indiqué n'avoir reçu aucune sommation ni mise en garde avant que son avion soit abattu.

Lire aussi:

Plus d'une centaine de blessés dans l'effondrement d’une tribune dans une synagogue près de Jérusalem - vidéo
Israël fait face au rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers son territoire, selon l'armée
Plusieurs blessés dans une attaque à la voiture bélier à Jérusalem-Est
Tags:
escalade, sécurité, OTAN, Jens Stoltenberg, Turquie, Russie, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook