Ecoutez Radio Sputnik
    Le Bosphore

    La Turquie pourrait-elle fermer le Bosphore à la Russie?

    © Sputnik. Anton Denisov
    International
    URL courte
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)
    102724520119

    Suite à la destruction par la Turquie d'un bombardier russe engagé dans une opération contre le groupe djihadiste Etat islamique en Syrie, beaucoup se demandent si Ankara pourrait limiter le passage des navires russes via les détroits du Bosphore et des Dardanelles.

    Dans l'actuel climat tendu dans les relations entre Moscou et Ankara, la Turquie pourrait limiter le passage des navires russes via les détroits du Bosphore et des Dardanelles, compliquant ainsi le ravitaillement de la base aérienne de Lattaquié et de la base navale de Tartous en Syrie, supposent certains observateurs. 

    "Théoriquement, un tel acte est possible de la part de la Turquie qui peut physiquement fermer les détroits de la mer Noire qu'Ankara qualifie de détroits turcs, mais la navigation via les Dardanelles et le Bosphore est régie par la Convention de Montreux de 1936", a rappelé à Sputnik Vassili Goutsouliak, expert russe du droit maritime.

    Et de préciser que, selon la Convention de Montreux, il faudrait que la Turquie soit en guerre déclarée avec la Russie pour pouvoir mettre cette mesure en application. 

    "Par ailleurs, il est fort peu probable qu'Ankara se décide à une telle démarche, car il s'agirait alors non seulement d'une violation de la convention évoquée qui est toujours en vigueur, mais aussi et surtout des normes fondamentales du droit maritime international", a souligné en conclusion le docteur en droit. 

    Un bombardier russe Sukhoi Su-24 engagé dans l'opération contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie a été abattu par un missile air-air tiré depuis un chasseur turc F-16. Selon le ministère russe de la défense, contrairement aux déclarations de la partie turque, l'avion russe se trouvait dans l'espace aérien syrien et c'est le chasseur turc qui a attaqué le Su-24 au-dessus du territoire de la Syrie.

    Dossier:
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)

    Lire aussi:

    La Russie et la Turquie examinent des projets de transport d'hydrocarbures en contournant le Bosphore
    La Turquie construira un canal parallèle au Bosphore
    Tags:
    droit maritime, Convention de Montreux, Vassili Goutsouliak, Dardanelles, Bosphore, Ankara, Turquie, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik