Ecoutez Radio Sputnik
    Combattants de l'Etat islamique en Syrie

    Ministre syrien: de "nombreuses preuves" des liens entre Ankara et l'EI

    © Sputnik. STR
    International
    URL courte
    91154

    Selon le ministre syrien de l'Information Omran al-Zoubi, la Turquie est "irritée" par l'opération russe contre l'Etat islamique en Syrie, Ankara ayant "des relations économiques étroites" avec le groupe terroriste.

    Dans une interview accordée à l'agence Sputnik, M.al-Zoubi a estimé qu'il existait de "nombreuses preuves" des liens en place entre les autorités turques et l'EI.

    "Primo, la plupart des mercenaires étrangers qui combattent aux côtés de l'EI en Syrie y sont arrivés depuis le territoire turc, et il est impossible de croire qu'un tel nombre de combattants aient pu franchir la frontière sans aide de la part des autorités turques. Secundo, la grande partie des armes en possession de l'EI a été livrée via la Turquie", explique le ministre syrien.

    Dans le même temps, M.al-Zoubi a accusé la Turquie d'avoir aidé l'Etat islamique à s'emparer de la ville de Palmyre, ainsi qu'à voler du pétrole syrien "par centaines de camions".

    "Tout ce pétrole était livré à une compagnie appartenant à un fils d'Erdogan. C'est pourquoi la Turquie a été si énervée après le début des frappes russes contre les infrastructures de l'EI, qui ont permis de détruire plus de 500 camions de brut", a affirmé l'interlocuteur de l'agence.

    Toujours d'après lui, alors que les Etats-Unis cherchent à diviser les pays de la région concernée en "petits émirats" qu'ils seront capables de contrôler, la Turquie aspire à "récréer l'Empire ottoman" qui incorporerait "les provinces de Damas, de Mossoul, d'Alep, de Jérusalem, de Beyrouth, etc".

    Omran al-Zoubi a également estimé qu'en 2015, grâce au soutien apporté par la Russie et son président Vladimir Poutine, le gouvernement syrien était parvenu à révéler les "véritables objectifs" de la politique occidentale à l'égard de la Syrie, qui vise selon lui à détruire l'Etat syrien.

    "Tout ce que le gouvernement syrien avait prédit au cours de ces dernières années s'est produit en 2015. Nous avons prévenu que le terrorisme se propagerait au-delà des frontières syriennes, et ce scénario s'est réalisé", a indiqué le ministre.

    La pression créée par les terroristes dans le monde entier doit convaincre la communauté internationale de la nécessité d'efforts universels conjoints dans la lutte antiterroriste, a-t-il ajouté.

    Lire aussi:

    Pétrole de l'EI ou lutte antiterroriste: la Turquie doit choisir
    "La Turquie a choisi son camp, celui des terroristes"
    Poutine: du pétrole livré par l'EI détecté en Turquie
    "L'Otan devrait remplacer la Turquie par la Russie"
    Tags:
    crise syrienne, lutte antiterroriste, frappe aérienne, terrorisme, pétrole, djihadisme, Etat islamique, Omran al-Zoubi, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Turquie, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik