Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie: des journalistes russes attaqués par des armes anti-char US

    Syrie: des journalistes russes attaqués par des armes anti-char US

    © Photo. Youtube/تنسيقية اللاذقية
    International
    URL courte
    41596

    Des journalistes russes de la chaîne RT, Roman Kosarev et Sargon Hadaya, ont été blessés dans une attaque par des systèmes antichars BGM-71 TOW de fabrication américaine, fournies aux forces hostiles au président Bachar el-Assad, a-t-on appris, quatre jours après l'attaque.

    Une vidéo, parue sur Internet quelques jours après l'attaque, avec le logo d'un groupe de l'opposition syrienne, a enregistré le moment où les voitures transportant les journalistes ont été mitraillées dans le village de Dagmashliya. Cette vidéo intitulée "Jihadists Launch TOW at Journalists " (des djihadistes lancent des TOW aux journalistes) a été envoyée sur le compte Twitter de Roman Kosarev.

    Dans la vidéo, les journalistes de RT ont reconnu l'endroit où ils avaient été attaqués. De plus, dans les alentours de l'attaque, les militaires syriens ont retrouvé un moteur de tir qui appartenait aux systèmes antichars BGM-71 TOW américains, ont confirmé les analystes de sécurité Charles Shoebridge et Michael Maloof.

    "La seule chose que nous savons est qu'il nous ont visés. Ils ont tiré le premier missile, puis le deuxième, le troisième, le quatrième, le cinquième", commente Sargon Hadaya juste après son retour.

    Roman Kosarev poursuit: "dès qu'on a appris qu'on avait tiré sur nous, l'opposition syrienne a aussitôt mis en ligne nos photos sur Internet. Ils ont publié les photos et écrit +tuez-les+".

    Et d'ajouter, "nos photos sont maintenant sur Internet avec un commentaire +tuez ces gens si vous les voyez".

    La rédactrice en chef de l'agence de presse Rossiya Segodnya, Margarita Simonian, a confié que toute l'équipe était ravie de voir ses collègues, dont elle est fière, sains et saufs. Mais dans le même temps, la chef de rédaction est préoccupée par la chasse ouverte à certains journalistes.

    Le 23 novembre, des voitures avec des journalistes russes partis sur le front de l'armée syrienne, ont été mitraillées en Syrie dans le village de Dagmashliya vers la hauteur stratégique de Zuwayk. Selon le ministère russe de la Défense, trois journalistes russes ont été blessés. Les voitures ont été visées par un lance-missiles TOW.

    Lire aussi:

    Trois journalistes russes blessés en Syrie
    #HandsOffSyria: une manifestation à New York provoque des arrestations
    Le sous-marin Iouri Dolgorouki effectue un tir d’un missile Boulava
    Tags:
    Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik