International
URL courte
La Turquie abat un Su-24 russe (187)
12321411
S'abonner

Ayant abattu un bombardier russe en Syrie, la Turquie a lancé à Moscou un défi sans précédent, a déclaré samedi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Ayant abattu un bombardier russe en Syrie, la Turquie a lancé à Moscou un défi sans précédent, a déclaré samedi le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

"Ce sont des cirсonstances sans précédent, et le défi lancé à la Russie est également sans précédent. Notre réaction face à cette menace est adéquate", a indiqué le porte-parole dans une interview à la chaîne de télévision Rossiïa 1.

Selon lui, l'incident impliquant le bombardier russe a porté un préjudice "difficile à réparer" aux relations entre Moscou et Ankara.

Le 24 novembre, un chasseur F-16 de l'armée de l'air turque a abattu un bombardier russe Su-24 impliqué dans la campagne de frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique en Syrie. Selon Ankara, l'avion russe a violé l'espace aérien turc. Moscou dément ces rapports tout en soulignant que son bombardier ne présentait aucune menace pour la Turquie.

Suite à l'incident, le président russe Vladimir Poutine a accusé les autorités turques de faire le jeu des terroristes dans la région. La Russie a en outre déployé en Syrie des systèmes antiaériens S-400 en vue d'assurer la sécurité de ses forces aériennes combattant les djihadistes de l'EI.

 

Dossier:
La Turquie abat un Su-24 russe (187)

Lire aussi:

Lavrov: après l'incident du Su-24 russe Ankara a franchi la ligne rouge
Les chasseurs turcs F-16 avaient planifié d’abattre le Su-24 russe
Poutine: Ankara n'a fourni ni excuses, ni explications suite au Su-24 abattu
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Tags:
menaces, relations, tensions, crash d'avion, Su-24, Kremlin, Dmitri Peskov, Turquie, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook