Ecoutez Radio Sputnik
    Armée syrienne

    Assad: les pays-ennemis s'allient à Daech face aux succès militaires en Syrie

    © Sputnik. Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    551894

    Face aux progrès de l'armée syrienne, certains pays hostiles à la Syrie ont augmenté leurs livraisons d'armes tout comme leur soutien financier aux rebelles de Daech, a déclaré le président syrien Bachar el-Assad, cette annonce intervenant lors de sa rencontre avec Ali-Akbar Velayati, ministre iranien des Affaires étrangères.

    S'entretenant avec M. Velayati, le président syrien a mis en exergue que la résistance remarquable du peuple syrien et les succès des forces militaires syriennes luttant contre le terrorisme, appuyées par leurs alliés, en premier lieu l'Iran et la Russie, ont poussé certains pays-ennemis de la Syrie à augmenter leurs livraisons d'armements et le financement des rebelles, indique l'agence de presse syrienne SANA.

    En cela, le président syrien a confirmé la détermination de la Syrie et de ses alliés à "poursuivre la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes". Selon lui, l'élimination des terroristes représentera le principal pas vers la stabilité dans la région.

    M. Velayati, pour sa part, a affirmé que c'était le devoir de l'Iran de soutenir Bachar el-Assad dans cet affrontement "fatidique".

    Ali-Akbar Velayati, proche conseiller du Guide de la révolution islamique l'Ayatollah Ali Khamenei, s'est rendu dimanche en visite à Damas pour s'entretenir avec le président Bachar el-Assad, ainsi qu'avec son homologue syrien Walid al-Mouallem.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Armée syrienne: la Turquie fournit des armes contre le pétrole des terroristes
    Trouble-fête: le S-400 russe bouscule les plans américains en Syrie
    Kremlin: l'opération US en Syrie n'a abouti qu'à renforcer l'EI
    Tags:
    lutte antiterroriste, terrorisme, Etat islamique, Bachar el-Assad, Iran, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik