Ecoutez Radio Sputnik
    Le yuan chinois

    Le yuan chinois reconnu monnaie de réserve du FMI

    © AFP 2019 STR
    International
    URL courte
    91974
    S'abonner

    Le conseil d’administration du Fonds monétaire international a approuvé l’inclusion de la devise chinoise dans le panier des monnaies qui constituent les droits de tirage spéciaux (DTS, ou Special Drawing Rights), l’actif de réserve du FMI, a déclaré la directrice générale du FMI Christine Lagarde.

    Le yuan, également appelé renminbi, représentera 10,92% du panier du FMI, aux côtés du dollar, de la livre, du yen et de l'euro.

    "La décision du conseil d’administration d'inclure le yuan dans le panier des monnaies de réserve est un tournant important dans l'intégration de l'économie chinoise dans le système financier mondial", a fait remarquer Christine Lagarde. Il s'agit également d'un signe de reconnaissance des progrès que les autorités chinoises ont fait ces dernières années pour réformer leur système monétaire et financier", a-t-elle ajouté.

    "La poursuite et l'approfondissement de ces efforts vont créer un système monétaire et financier international plus stable qui, à son tour, soutiendra lui-même la croissance et la stabilité de l’économie chinoise et de l'économie mondiale", a-t-elle souligné.

    Pourtant, la décision du FMI n'entrera pas en vigueur avant neuf mois, le temps qu'il faudra pour inclure concrètement la monnaie chinoise dans son unité de réserve.
    Le yuan chinois reconnu monnaie de réserve du FMI
    © Sputnik .
    Le yuan chinois reconnu monnaie de réserve du FMI

    Lire aussi:

    Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Tags:
    monnaie de réserve, yuan, Fonds monétaire international (FMI)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik