International
URL courte
37545
S'abonner

Des chasseurs français ont participé lundi en Irak à un raid de la coalition internationale qui a détruit un site industriel utilisé par le groupe Daech pour "le stockage d'explosifs et l'assemblage à grande échelle d'engins explosifs", selon le ministère français de la défense, cité par l'AFP.

Lundi "en début de nuit, les chasseurs français de l'opération Chammal ont participé à un raid au-dessus de l'Irak. L'objectif visé était un site industriel situé dans la région d'Al Qaim utilisé par Daech (acronyme en arabe de l'Etat islamique) pour le stockage d'explosifs et l'assemblage à grande échelle d'engins explosifs improvisés (IED)", a-t-on appris mardi auprès du ministère français. "Le site a entièrement été détruit", a-t-il précisé.

"Le raid était constitué d'une quinzaine d'aéronefs de la coalition" dirigée par Washington. "La mission a duré près d'une heure", a ajouté le ministère dans un communiqué.

La région d'Al Qaim est située près de la frontière entre l'Irak et la Syrie, dans la province irakienne d'Al Anbar.

L'aviation française effectue en moyenne "quatre ou cinq frappes par jour, en Syrie et en Irak", contre les positions jihadistes de l'Daech, selon une source militaire française.

 

Lire aussi:

L'Etat islamique (2014)
Le parlement français approuve la prolongation des frappes aériennes en Syrie
Grande coalition anti-EI, mais où sont les USA?
Député français: intégrer la Russie, la Syrie et l’Iran à la grande coalition anti-EI
Coalition antiterroriste: Hollande fera-t-il pression sur les USA?
Tags:
frappe aérienne, Etat islamique, France, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook