International
URL courte
La Turquie abat un Su-24 russe (187)
2681
S'abonner

Les musulmans russes sont consternés par le silence des personnalités religieuses turques concernant l'avion russe abattu, alors qu'elles ont toujours affiché leur soutien à la lutte contre le terrorisme, a déclaré mercredi à RIA Novosti le mufti de Moscou et de la région centrale Albir Krganov.

Un Su-24 russe a été abattu fin novembre par un F-16 turc au-dessus du territoire syrien à 4 km de la frontière turque. Le président russe Vladimir Poutine a qualifié cet acte de "coup dans le dos" et de "complicité avec les terroristes". Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a signé mardi un décret instaurant des sanctions économiques spéciales contre la Turquie.

"Nous voulons de la clarté, nous voulons comprendre ce que pensent les représentants religieux turcs, savoir quelle est leur attitude vis-à-vis de cette situation. Sur diverses plateformes et à l'occasion de conférences communes, nous disons toujours que nous sommes ensemble, que nous sommes unis et combattons le terrorisme et l'extrémisme main dans la main. Mais s'ils gardent le silence après un tel événement, nous, les musulmans de Russie, ne le comprenons pas et cela nous préoccupe fortement", a déclaré Albir Krganov.

Selon lui, dans la communauté musulmane russe "tout le monde est disposé à maintenir un dialogue et un contact avec les musulmans d'autres pays". Mais aujourd'hui que l'ordre du jour mondial est défini par la lutte contre le terrorisme "il est crucial pour les organisations religieuses, avant tout musulmanes, de s'unir contre l'agression du radicalisme et de l'extrémisme".

Au regard de cette position passive des représentants religieux turcs, les musulmans russes songent de plus en plus à suspendre tout contact avec les organisations islamiques turques, a annoncé Albir Krganov. La Direction spirituelle des musulmans de Tchouvachie a déjà pris cette décision.

"J'ai déjà reçu plusieurs appels de nos collègues muftis qui se penchent actuellement sur cette question", a conclu Albir Krganov, qui est également le chef de la Direction spirituelle des musulmans de Tchouvachie.

Dossier:
La Turquie abat un Su-24 russe (187)

Lire aussi:

La presse turque s’essaie aux réconciliations
A la COP21, Russie et Turquie gardent leurs distances
La Turquie fait les yeux doux à la Russie
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
Turquie, Russie, Tchouvachie, musulmans
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook