International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
151213
S'abonner

François Hollande a salué les premières frappes aériennes britanniques sur la Syrie contre les positions du groupe Etat islamique, menées tôt jeudi matin, "nouvelle réponse à l'appel à la solidarité des Européens" lancé par la France après les attentats de Paris.

"Le président de la République salue les premières opérations aériennes britanniques sur la Syrie intervenues ce matin immédiatement après le vote obtenu hier soir par une large majorité au parlement", a indiqué l'Elysée dans un communiqué.

"Après la décision du Conseil des ministres allemand, qui doit être confirmée par le Bundestag demain, c'est une nouvelle réponse à l'appel à la solidarité des Européens qu'il avait lancé le 16 novembre", poursuit le communiqué.

La Grande-Bretagne a conduit jeudi matin ses premières frappes aériennes en Syrie contre les positions du groupe Etat islamique, a annoncé le ministère de la Défense britannique,rapporte l`AFP.

Ces frappes interviennent quelques heures seulement après que le Parlement a approuvé massivement l'extension à la Syrie des raids aériens que la Grande-Bretagne effectuait déjà en Irak contre l'EI.

François Hollande avait appelé le 16 novembre, trois jours après les attentats de Paris, à la "solidarité" des autres pays de l'Union européenne face au terrorisme, car "l'ennemi n'est pas un ennemi de la France, c'est un ennemi de l'Europe".

"Chacun est désormais face à ses responsabilités, les pays voisins, les puissances, mais aussi l'Europe", avait-il déclaré aux parlementaires français réunis en Congrès à Versailles.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

La Grande-Bretagne lance ses premières frappes en Syrie
Bombarder la Syrie? La Grande Bretagne se divise
Sept attentats évités "sur les six derniers mois" en Grande-Bretagne
La Grande-Bretagne prête à accueillir des missiles nucléaires US
Tags:
lutte antiterroriste, frappe aérienne, Etat islamique, François Hollande, Royaume-Uni, Syrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook