International
URL courte
Conférence sur le climat de Paris (2015) (39)
38462
S'abonner

Une tentative du président ukrainien de placer sur un pied d’égalité les combattants de Daech et les insurgés de Donbass a été très mal reçue par l'opinion publique occidentale et a provoqué une vague d’indignation dans les réseaux sociaux.

Lors de sa visite à Paris pour la 21e Conférence sur le climat (COP21), le président ukrainien Piotr Porochenko a présenté ses condoléances au peuple français à l'occasion des attentats perpétrés en France en novembre dernier, et a déclaré que les Parisiens avaient éprouvé ce qui constitue la "réalité quotidienne" en Ukraine depuis deux ans.

Le post tirant un trait d'égalité entre les événements en France et la guerre civile en Ukraine, fait par Piotr Porochenko sur Twitter, a déclenché une vague d'indignation dans les medias occidentaux.

"Comment le président Porochenko a osé dire que le terrorisme, auquel la France a fait face, c'est une routine en Ukraine au cours des 21 mois derniers? Quelle honte!", a écrit sur sa page Twitter Stephane Siohan, correspondant pour Le Figaro, Le Soir, Le Temps, iTélé et Canal+.

"Une dégoûtante tentative de M.Porochenko de profiter des attentats de Paris afin d'attirer l'attention sur l'Ukraine. C'est malhonnête et dégoûtant", a écrit le correspondant de France24 Gulliver Cragg.

​"La déclaration de Porochenko sur une catastrophe environnementale dans le Donbass est justifiée, mais dire que la menace qui pèse sur l'Ukraine, est terroriste, c'est un idiotisme", estime Gulliver Cragg.

​"Pas du tout. Une remarque sans tact et une tentative d'utiliser les attentats de Paris afin d'attirer l'attention sur l'Ukraine, Monsieur le président", a écrit le journaliste Christopher Miller sut Twitter, en réponse au président ukrainien.

Dossier:
Conférence sur le climat de Paris (2015) (39)

Lire aussi:

Le président ukrainien à Obama: merci pour votre soutien militaire!
Les USA et l'UE ont raté leur projet "Ukraine"
Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Tags:
Internet, terrorisme, attentat, Twitter, attentats du 13 novembre à Paris, Petro Porochenko, Donbass, Paris, France, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook