Ecoutez Radio Sputnik
    Extraction du pétrole

    Pétrole de Daech: un député français appelle au réalisme envers la Turquie

    © Flickr
    International
    URL courte
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)
    12833
    S'abonner

    Dans une interview exclusive accordée à l’agence Sputnik, le député français Christian Hutin (Mouvement républicain et citoyen) a exhorté le quai d’Orsay à être plus réaliste vis-à-vis de l’implication de la Turquie dans le trafic de pétrole en provenance de zones contrôlées par Daech.

    Quant aux révélations du ministère russe de la Défense, qui a accusé la Turquie d'être le principal consommateur du pétrole volé par Daech, M. Hutin s'est dit indigné, mais pas surpris.

    "On avait alerté (le gouvernement, ndlr) avec un certain nombre de députés de cette possibilité. Je l'ai répété encore mardi et mercredi au parlement lors de la continuation de l'état de guerre par rapport à la Syrie. Donc, j'étais quasiment persuadé qu'il y avait des problèmes".

    Et d'ajouter: "Je suis extrêmement indigné, parce que l'honneur d'un Etat, c'est sa parole. Et là, ce n'est pas du tout honorable. On indique donc une expression française qui dit que quand on a des amis comme ça on n'a pas besoin d'ennemis, et je pense qu'elle correspond parfaitement à la situation".

    Le député a également rappelé que "les deux pays qui avaient été le plus touchés par le terrorisme et l'abomination, c'étaient la Russie et la France avec l'explosion de l'avion et les attentats qui avaient fait 130 morts".

    Et de souligner: "Je souhaite qu'il y ait un réalisme de la diplomatie française que je prône depuis plus d'un an et demi, parfois un peu dans le désert, mais je suis aujourd'hui heureux qu'il y ait un certain nombre de preuves et qu'on a parfois tort d'avoir raison trop tôt".

    Lors d'un point de presse organisé mercredi à l'attention des journalistes russes et étrangers, le ministère russe de la Défense a démontré, images satellite à l'appui, que la Turquie était le principal consommateur du pétrole volé par Daech en Syrie et en Irak. Selon les informations recueillies, le président turc Erdogan et sa famille sont impliqués dans le système de trafic de pétrole volé par l'Etat islamique en Syrie. La Russie a produit des preuves que la Turquie était le point d'arrivée du pétrole syrien provenant des gisements contrôlés par l'EI.

    Dossier:
    La Turquie abat un Su-24 russe (187)

    Lire aussi:

    Trafic de pétrole avec l'EI: le Pentagone dément l'implication de la Turquie
    Général français: il faut mettre la Turquie devant ses responsabilités
    La Turquie viole une nouvelle fois l'espace aérien grec
    Tags:
    trafic de pétrole, terrorisme, djihadisme, Etat islamique, Turquie, Syrie, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik