Ecoutez Radio Sputnik
    L'agence d'évaluation financière Moody's

    Moody's n'envisage plus d'abaisser la note de la Russie

    © AFP 2019 Emmanuel Dunand
    International
    URL courte
    21451

    L'agence d'évaluation financière Moody's a indiqué vendredi qu'elle n'envisageait plus d'abaisser la note de la Russie, relevant une stabilisation de sa situation financière, une annonce aussitôt saluée par Moscou comme témoignant de l'efficacité de ses politiques économiques.

    Moody's explique sa décision par "la stabilisation des finances extérieures de la Russie à la suite de l'ajustement économique qui a permis de mitiger les effets de la chute des prix du pétrole sur les réserves de devises". Elle relève aussi que la probabilité d'un autre "choc intense" causé par de nouvelles sanctions internationales a diminué.

    Le ministre des Finances Anton Silouanov a aussitôt salué une annonce qui "reconnaît l'efficacité de la politique macroéconomique menée par la Russie, aussi bien monétaire que budgétaire".

    "La Russie s'est dans l'ensemble adaptée aux nouvelles conditions extérieures, cependant cette adaptation n'est pas encore complète", a-t-il relevé, cité par les agences russes.

    Le gouvernement a appliqué une politique budgétaire rigoureuse face à la récession, parvenant à maintenir le déficit sous contrôle malgré les faibles prix du pétrole et la nécessité de soutenir l'économie, rapporte l`AFP.

    Lors de son adresse annuelle au parlement jeudi, le président Vladimir Poutine a appelé à maintenir sous les 3% du produit intérieur brut le déficit du budget en 2016, "condition essentielle pour la stabilité macroéconomique et l'indépendance financière du pays".

    Lire aussi:

    Moody's dégrade la note de la France
    L'agence Moody's dégrade les notations de huit sociétés russes
    Sanctions contre la Russie: Pékin peut remplacer l'Occident (Moody's)
    L'Union eurasiatique renforcera la sécurité de ses membres (Moody's)
    Tags:
    budget, économie, Moody's, Anton Silouanov, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik