Ecoutez Radio Sputnik
    Copenhague

    Les Danois disent "non" à plus d’Europe

    © Flickr/ Sigfrid Lundberg
    International
    URL courte
    11772

    Lors d'un référendum national, les habitants du Danemark ont refusé l’approfondissement de l’intégration européenne.

    53% des votants ont dit non à l'approfondissement de l'intégration européenne, ainsi qu'à des réformes dans les domaines de la Justice et des Affaires intérieures, lors d'un référendum national tenu jeudi. Le taux de participation s'est élevé à 72%.

    Ce sont l'afflux d'immigrés en Europe et les récents attentats à Paris qui expliquent ces résultats, note le Financial Times.

    Le Danemark a déjà organisé sept référendums sur l'intégration européenne. Le pays refuse toujours de passer à l'euro et se réserve le droit de décider lui-même de sa sécurité, de sa défense, de régler les problèmes en matière de justice et d'affaires intérieures.

    L'échec de cette dernière consultation est un nouveau pas vers la désintégration de l'Union européenne, à attendre d'ici dix ans, estime l'analyste allemand Josef Janning du bureau berlinois du Conseil européen des relations étrangères.

    "Je pense que la coopération entre les pays de l'UE sera détruite d'ici dix ans, et nous aurons à en observer les conséquences". En appliquant des efforts considérables, les actuels membres de l'Union européenne pourront conserver le marché unique, mais "dans d'autres domaines la coopération ne sera maintenue qu'au sein d'un groupe de pays clés". La zone Schengen, selon lui, cessera d'exister et seuls quelques Etats européens pourront se permettre de conserver des frontières communes ouvertes.

    Depuis 1993 et le rejet du traité de Maastricht par une majorité de Danois en 1992, le royaume scandinave bénéficie de plusieurs clauses d'exception dans le cadre de l'UE, concernant la Défense, l'Union économique et monétaire, la citoyenneté, la Justice et les Affaires intérieures. Or, en raison d'une réforme de la coopération policière européenne, le Danemark risque de se voir exclu de l'agence Europol, à moins de renoncer à certaines de ses exceptions, dans les domaines de la Justice et des Affaires intérieures, rappelle Libération.

    Lire aussi:

    Le Danemark sort d'une opération anti-piraterie pour sauver la Turquie
    La sécurité de l'Allemagne repose sur la Russie
    L'Ukraine dans l'UE? Les Pays-Bas pensent à un référendum
    Tags:
    référendum, Union européenne (UE), Danemark
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik