International
URL courte
5145
S'abonner

Le premier vice-président afghan Soltan Fayazi a déclaré vendredi à l'agence d'information Bokhdi que le chef des talibans, le mollah Akhtar Mohammad Mansour, était mort.

Selon Soltan Fayazi, le dirigeant du mouvement radical, a été blessé jeudi lors d'un combat dans la ville pakistanaise de Quetta (province du Baloutchistan) avant d'être transféré à l'hôpital où il a succombé à ses blessures. Le vice-premier ministre a également annoncé la mort du mollah Abdollah Sarhadi, ex-dirigeant des talibans, tué dans le même combat.

Les agences Sputnik Dari et Sputnik Pashto ont immédiatement confirmé ces informations après avoir interrogé plusieurs de leurs sources.

Les déclarations de Soltan Fayazi sont pourtant réfutées par les talibans. L'annonce de la mort du mollah Mansour a été démentie sur les réseaux sociaux par un certain Zabihollah Mojahed qui se présente comme le porte-parole officiel des talibans. Il a également remis en cause le fait que le combat de Quetta avait eu lieu.

Né dans la province afghane de Kandahar, le mollah Mansour (55 ans) a occupé le poste de ministre de l'Aviation à l'époque où les talibans étaient au pouvoir en Afghanistan. Il a succédé au mollah Omar en qualité de chef des talibans après la mort de ce dernier en 2013.

Lire aussi:

Un groupe de talibans dissident fait scission
Les talibans étendent leur emprise en Afghanistan
Afghanistan: le chef d'Al-Qaïda prête allégeance aux talibans
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
décès, combat, mollah Mansour, mollah Omar, Pakistan, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook