International
URL courte
381032
S'abonner

L'Irak a réclamé que la Turquie retire ses troupes déployées sur le sol irakien, en dénonçant une violation de sa souveraineté après une telle démarche de la part de cette dernière.

Bagdad a dénoncé samedi une violation de sa souveraineté après l'entrée d'"environ un bataillon" turc dans la province de Ninive, dont il a exigé le retrait immédiat, selon les services du premier ministre irakien.

Concrètement, le président irakien Fouad Massoum a dénoncé une "violation du droit international" susceptible d'accentuer les tensions régionales, selon un communiqué diffusé en ligne. Le président a appelé au retrait des forces militaires turques et demandé au ministère des Affaires étrangères de prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver l'indépendance et la souveraineté de l'Irak, rapporte Reuters.

Précédemment, le centre de presse du premier ministre d'Irak avait diffusé une déclaration gouvernementale officielle demandant à la Turquie de retirer ses soldats d'Irak. Selon les autorités, un bataillon de chars turc est entré dans la province de Ninive sous prétexte d'entraîner des groupes armés irakiens. Les activités de la Turquie ont été qualifiées d'incursion.

Les médias avaient annoncé plus tôt que les autorités turques avaient envoyé 130 militaires dans la région de Mossoul (nord) pour entraîner des Kurdes irakiens (peshmergas) combattant Daech.

Lire aussi:

Troupes turques en Irak: le parlement irakien appelle à des représailles
La Turquie viole la souveraineté de l'Irak
L'Irak appelle l'Onu à enquêter sur la contrebande de pétrole
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
Etat islamique, Turquie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook