International
URL courte
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
57880
S'abonner

L'Europe devrait suivre l'exemple de la Russie en ce qui concerne la lutte antiterroriste, a déclaré Bachar el-Assad.

Le soutien russe a joué un rôle décisif afin de permettre à la Syrie de faire face aux terroristes de Daech, a affirmé le président syrien Bachar el-Assad cité par le journal "The Sunday Times".

Le numéro un syrien a souligné qu'à la différence d'autres pays, la Russie a su soutenir la Syrie non seulement sur le plan militaire mais aussi politique et économique.

Bachar el-Assad a également mentionné que le soutien apporté par Moscou afin d'éradiquer le terrorisme était censé prendre des dimensions plus larges que ce qui était prévu initialement. 

"Elles (les autorités russes, ndlr) veulent protéger la Syrie, l'Irak et elles-mêmes… Elles protègent ainsi l'Europe. Je n'exagérerai pas si je dis que, par le biais de ses actions, la Russie protège actuellement l'Europe", a souligné le leader politique.

En outre, le président syrien a mis en relief le fait que dans sa lutte antiterroriste, la Russie avait pleinement respecté la souveraineté de l'Etat syrien:

"En premier, elles (les autorités russes, ndlr) ont entamé des négociations avec le gouvernement syrien, bien avant de négocier avec qui que ce soit d'autre. Elles ont poursuivi les discutions à cet égard avec d'autres gouvernements. Ensuite, elles sont arrivées (en Syrie, ndlr). Voilà une manière légitime de mener des actions militaires contre le terrorisme à travers le monde", a conclu le président syrien en exercice.


Dossier:
Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

Lire aussi:

Fabius n'envisage plus un départ de Bachar el-Assad avant une transition politique
Zakharova: Et si Assad part, qu'arrivera-t-il à Daech?
Assad: la Turquie, base arrière des terroristes
«Tu finiras comme ton collègue de Bayonne»: nouvelle agression d’un chauffeur de bus au Pays basque
Tags:
lutte antiterroriste, Etat islamique, Bachar el-Assad, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook