Ecoutez Radio Sputnik
    US Air Force F-15E Strike Eagles are designed to conduct airstrikes in Syria and Iraq

    Les forces aériennes US manquent de bombes pour lutter contre Daech

    © REUTERS / U.S. Air Force/Senior Airman Matthew Bruch/Handout
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    133994

    Les forces armées américaines épuisent leurs stocks de munitions pour bombarder Daech plus vite qu'elles ne peuvent les reconstituer", a déclaré le chef de l'armée de l'air américaine. Les "adversaires potentiels des Etats-Unis, la Russie et la Chine", suivent avec attention les difficultés de Washington face aux djihadistes "mal armés".

    Bien que le nombre de sorties soit bien en-dessous de celui du rythme opérationnel des deux guerres du Golfe ou du Kosovo, Mark Welsh, chef d'état-major de l'armée de l'air américaine, a affirmé que les munitions s'épuisaient trop rapidement.

    "Nous dépensons nos munitions plus vite que nous ne pouvons les réapprovisionner", a déclaré Mark Welsh, cité par le Washington Times. "Nous avons besoin d'être financés pour assurer notre préparation à un long combat".

    Le journal américain précise que l'aviation américaine a utilisé plus de 20.000 bombes et missiles pour lutter contre Daech (Etat islamique).

    Au départ, personne n'avait invité la Russie et l'Iran, mais désormais les Etats-Unis appellent activement Moscou à se joindre à cette coalition quand la Russie, au contraire, invite les USA à rejoindre sa propre formation pour combattre l'EI. Et si la configuration comme la composition de ce groupe d'alliés initié par Moscou sont parfaitement transparentes et claires (en fait, tous ces pays sont des voisins de la Syrie), on ne peut pas en dire autant de la version américaine.

    Une coalition officielle pour lutter contre l'EI a été réunie par les USA en août 2014, regroupant aussi bien des pays en particulier que des groupes entiers de représentants de l'Otan, de la Ligue arabe et de l'UE. Cela devait montrer la cohésion d'organisations très différentes et l'union des efforts contre le terrorisme.

    L'aviation des Etats-Unis et de leurs alliés bombarde les positions de l'EI en Syrie depuis près d'un an, et ce, sans avoir reçu l’aval du Conseil de sécurité de l'Onu ni du gouvernement syrien.

    La Russie mène une opération contre le groupe djihadiste Etat islamique en Syrie depuis le 30 septembre, à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Le groupe aérien russe déployé en Syrie comprend plus de 50 avions et hélicoptères dont des chasseurs Su-30SM, des bombardiers Su-24M et Su-34 et des avions d'attaque au sol Su-25.


    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Les USA critiquent leurs alliés de la coalition anti-Daech
    Grande coalition anti-EI, mais où sont les USA?
    Poutine et Hollande prônent une large coalition contre l'Etat islamique
    Quelles sont les chances de Hollande en quête d’une "grande coalition" anti-EI?
    Coalition contre l'EI: Hollande poursuit sa quête et va voir Poutine
    Député français: intégrer la Russie, la Syrie et l’Iran à la grande coalition anti-EI
    La coalition anti-EI avec la Russie et les sanctions antirusses sont incompatibles
    Tags:
    manque, munitions, coalition, frappe aérienne, Washington Times, Etat islamique, Mark Welsh, Iran, Syrie, Irak, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik