Ecoutez Radio Sputnik
    l'armée syrienne

    Raid de la coalition US: Damas proteste auprès du Conseil de sécurité de l'Onu

    © Sputnik . Valery Melnikov
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    991474
    S'abonner

    Le ministère syrien des Affaires étrangères a envoyé une note de protestation au Conseil de sécurité de l’Onu suite à un raid aérien de la coalition internationale sur un camp de l'armée syrienne, à l'ouest de Deir ez-Zor.

    Malgré les affirmations du ministère syrien des Affaires étrangères et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme concernant le bombardement d'un camp de l'armée syrienne à Deir ez-Zor, la coalition menée par les Etats-Unis, dément toute frappe dans cette région.

    "Nous sommes au courant de ces informations parues dans la presse mais nous n'avons mené aucune frappe dans cette partie de Deir Ezzor, mais à 55 km de là", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la coalition internationale le colonel Steve Warren.

    "Nos raids ont eu lieu à 55 km de la zone où les Syriens font état de l'attaque, nous avons frappé des puits pétroliers et il n'y avait pas d'êtres humains dans cette zone", a-t-il indiqué.

    Plus tôt, Damas avait fermement condamné "l'agression flagrante des forces de la coalition menée par les Etats-Unis à Deir Ez-zor".

    Cette frappe aérienne a coûté la vie à quatre soldats de l'armée syrienne et 16 personnes ont été blessées, rapporte une source proche du dossier.

    L'aviation des Etats-Unis et de leurs alliés bombarde les positions de Daech en Syrie depuis septembre 2014, et ce, sans avoir reçu l'aval du Conseil de sécurité de l'Onu ni du gouvernement syrien.

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Damas prêt à dialoguer avec l'opposition
    L'armée syrienne poursuit son offensive en banlieue de Damas
    Autorités syriennes: en 15 jours, Moscou et Damas ont fait plus que Washington en 1 an
    Lavrov qualifie d'attentat l'attaque de l'ambassade russe à Damas
    Tags:
    frappe aérienne, armée gouvernementale syrienne, ONU, Steve Warren, Deir ez-Zor, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik