Ecoutez Radio Sputnik
    Terrorisme en Europe

    L’EI pourrait utiliser des armes de destruction massive en UE

    © Flickr
    International
    URL courte
    7579

    Les terroristes de Daech ont l’intention de déclencher une guerre en Europe en utilisant des armes de destruction massive, et l’Union Européenne doit y être prêt. C’est ce que dit le rapport préparé par le Parlement européen. Les experts qui ont travaillé sur le document recommandent de renforcer les mesures de sécurité pour faire face au danger.

    Cette information confirme les récentes déclarations du premier ministre français Manuel Valls faites immédiatement après les attentatsterroristes du 13 novembre à Paris. Le chef du gouvernement avait alors prévenu que lors de leurs éventuelles attaques les terroristes pourraient utiliser des armes chimiques et bactériologiques.

    La possibilité que les terroristes aient recours aux armes de destruction massive a également été évoquée récemment par le directeur de la police européenne Europol, Rob Wainwright, qui a mis en évidence la nécessité pour les services secrets d’échanger des données de renseignements afin de contrer ce danger.

    Plusieurs fusillades et attentats-suicides quasi simultanés ont visé six points de Paris et sa proche banlieue le 13 novembre 2015. Trois kamikazes ont notamment actionné leurs charges explosives près du Stade de France, à Saint-Denis. L’attaque la plus meurtrière a frappé la salle de concert du Bataclan, où les terroristes ont tiré à bout portant sur la foule. Les attentats ont fait au moins 132 morts et 350 blessés.

    Lire aussi:

    Il est temps d'arrêter les mauvaises recettes dans la guerre contre le terrorisme
    Le terrorisme sape le concept de l'Europe unie
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Les États-Unis envisagent officiellement le recours à la force militaire contre l’Iran
    Tags:
    terrorisme, Europol, Etat islamique, Rob Wainwright, Manuel Valls, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik