International
URL courte
11771
S'abonner

Les Etats-Unis pourraient bientôt subir des mesures de rétorsion commerciale du Canada et du Mexique qui ont obtenu gain de cause lundi dernier devant l'OMC dans leur bataille contre la législation américaine régissant l'appellation d'origine des viandes.

Les deux pays sont désormais en droit d'imposer à Washington des droits de douane de plus d'un milliard de dollars par an pour compenser le manque à gagner de leurs producteurs de bœuf et de porc, selon la décision de l'Organisation mondiale du commerce qui pourrait raviver les inquiétudes sur l'accord de libre-échange TTIP négocié entre l'Europe et les Etats-Unis.

"Nous sommes déçus par la décision et par son impact potentiel sur le commerce crucial avec nos partenaires d'Amérique du Nord", a aussitôt réagi Tim Reif, un des responsables de la Représentation américaine au Commerce extérieur (USTR).

Le différend, transmis à l'OMC depuis décembre 2008, portait sur la loi américaine baptisée COOL (Country of Origin Labeling) qui oblige notamment à informer les consommateurs de l'origine géographique des viandes de porc et de bœuf vendues aux Etats-Unis., indique l'AFP.

Pendant plusieurs années, le Canada et le Mexique ont fait valoir que cette disposition leur était préjudiciable, qu'elle se traduisait par une chute de leurs exportations de viande vers les Etats-Unis et contrevenait aux règles de libre-échange commercial.

L'OMC leur a définitivement donné gain de cause et les a autorisés à rétablir des droits de douane pour réparer leur préjudice, évalué à 780,3 millions de dollars par an pour le Canada et à 227,7 millions pour le Mexique. Les deux pays réclamaient des compensations trois fois plus élevées. 

Lire aussi:

Sanctions: l'Occident viole les normes de l'OMC (Poutine)
Viandes et fromages: huit producteurs suisses peuvent exporter en Russie
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Tags:
viande bovine, Traité de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), porc, sanctions, Mexique, Washington, Canada, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook